Passer la main à son successeur Annoncer le plus tôt possible son remplacement

Préparer au mieux l'arrivée de son successeur suppose d'abord de réussir son départ. Et pour cela, mieux vaut soigner la manière dont l'équipe apprend cette succession.

L'idéal est d'annoncer le remplacement le plus tôt possible. "J'ai vu des équipes vivre très mal le fait d'être prévenues au dernier moment, se rappelle Rémi Juët, formateur consultant chez Imago Management et auteur de La Boîte à outils du manager. Cela génère beaucoup d'états d'âme et d'interrogations chez les collaborateurs."

Une annonce précoce permet aussi de court-circuiter les rumeurs. Cela évitera les spéculations inutiles à la machine à café, susceptibles de plomber l'ambiance du service.

Evidemment, si les relations entre l'équipe et le manager en poste sont mauvaises, la nouvelle de son départ sera vécue comme un soulagement. Mais dans le cas contraire, les collaborateurs peuvent être amenés à s'interroger sur les raisons du départ. Etait-il hypocrite avec nous ? Il faut donc absolument faire preuve de pédagogie au moment d'annoncer son départ, y compris pour favoriser sa succession. "C'est un peu comme dans la vie amoureuse, explique Rémi Juët. Quand une relation se termine brutalement, il y a une suspicion sur les suivantes."

Si le remplaçant est issu des rangs de l'équipe, mieux vaut avoir préparé le terrain pour éviter des jalousies. Un entretien préalable avec chaque candidat légitime pour prendre le poste peut permettre de désamorcer les tensions. Lors de ces tête-à-tête, il est plus facile d'argumenter son choix, d'expliquer sur quels critères un collègue a été préféré.

LA BOITE A OUTILS