10 recettes pour s'épanouir au travail Je me reconvertis

Et s'il n'y a vraiment plus rien à faire pour retrouver du goût à votre travail, la mobilité s'impose. Avant de remettre sa lettre de démission cependant, il faut être sûr d'avoir bien exploré toutes les options. Avez-vous vraiment besoin d'une coupure définitive ou un bol d'air vous suffirait-il ? Dans ce dernier cas, il est possible de faire une demande de congé longue durée, sabbatique par exemple, à votre employeur. Cela ne vous garantit généralement pas de salaire mais vous assure de retrouver une place équivalente à la vôtre dans l'entreprise à votre retour. Elever ses enfants, s'investir dans du bénévolat, suivre une formation longue pour votre culture générale... autant de projets qui peuvent vous aider à reprendre votre souffle.

 

Dans d'autres cas, une parenthèse ne suffira pas et il faudra partir pour de bon. Attention toutefois : l'herbe n'est pas obligatoirement plus verte ailleurs. Renseignez-vous sur l'ambiance réelle qui règne parmi les rangs du concurrent chez qui vous voulez aller. Parfois, changer de société ne suffit pas et c'est votre choix de métier qu'il faut revoir. Une décision à mûrement réfléchir, en termes financiers bien sûr mais aussi en ce qui concerne vos motivations profondes. N'oubliez pas d'associer votre entourage à votre choix et d'assurer vos arrières en cas d'échec ou de regrets.

 

En savoir plus :

Tout abandonner pour réaliser son rêve

Faire un break dans sa carrière... et revenir

Autour du même sujet