Démarrer sa semaine de travail du bon pied Limiter les changements de rythme brutaux

Le corps réclame de la régularité

Le corps aime la régularité et les habitudes, autrement dit travailler 60 heures pendant 5 jours et enchaîner avec un week-end sous la couette, cela le perturbe. Cela fonctionne aussi avec les habitudes alimentaires : si vous prenez couramment une pause déjeuner express et très légère et que le week-end vous privilégiez les repas gastronomiques entre amis, votre organisme va perdre ses repères et vous vous sentirez plus fatigué.

"Le dimanche soir, il faut se créer une routine car c'est rassurant"

Il n'est pas question pour autant de se lever à 7 heures le week-end et d'avaler un sandwich à midi. Ce serait contre-productif. Pour autant, il est possible d'adopter des rythmes, la semaine comme le week-end, un peu plus modérés, afin d'équilibrer ses habitudes de vie. "Le week-end ne doit pas être un monde inconnu où l'on cherche à tout prix à déconnecter le corps de ses habitudes, acquiesce Véronique Aboghé. Si l'on est réveillé à 7 heures, pourquoi pas, mais l'on va écouter la radio, faire quelque chose qui nous plaît."

Adopter des routines

"Le dimanche soir, il faut se créer une routine car c'est rassurant", préconise Véronique Aboghé. Par exemple, choisir avec soin les vêtements que l'on portera le lendemain. Ou, pourquoi pas, se préparer un panier repas mitonné avec soin. Mais comme il s'agit avant tout de se faire plaisir, si vous ne supportez pas la routine, ne vous forcez pas. En effet, Marie-Hélène Dini relativise : "on impose déjà beaucoup de choses à notre organisme entre les transports et le rythme à tenir toute la semaine alors on peut aussi arriver 'débranché' le lundi. Dans ce cas, on se prévoie une soirée le dimanche par exemple."

Autour du même sujet