Joindre les doigts donne de la force à vos propos

si vous voulez achever de convaincre votre interlocuteur, joignez vos doigts !
Si vous voulez achever de convaincre votre interlocuteur, joignez vos doigts ! © endostock / Fotolia

Les éléments du langage non verbal sont aussi utiles pour donner plus de force au propos, lorsque le geste se joint à la parole. Une découverte qui a toute son utilité dans les tribunaux comme a pu l'observer Joe Navarro. "Les témoins devraient joindre les doigts pour mettre l'accent sur un point ou pour indiquer leur grande confiance dans ce qu'ils disent", préconise-t-il.

Le jury accorde ainsi plus de crédit à des propos émanant d'une personne aux mains jointes par le bout des doigts qu'à ceux d'une personne dont les mains sont enlacées, gage de manque de confiance en soi. Cette dernière observation peut vous être très utile lorsque vous négociez avec un fournisseur ou que vous être en entretien avec un candidat. Si ce dernier serre ses mains lorsqu'il évoque une expérience passée, n'hésitez pas à creuser la question, il vous cache peut-être quelque chose.