Le lundi est le jour le plus déprimant

il est particulièrement difficile de se remettre au travail le lundi.
Il est particulièrement difficile de se remettre au travail le lundi. © laurent hamels / Fotolia

La chanson de Claude François peut continuer à tourner dans les radios, il semble exact que "le lundi au soleil, c'est une chose qu'on n'aura jamais." C'est une étude anglaise qui le confirme, le lundi est véritablement une journée "pourrie" pour les salariés. Un lundi tellement démoralisant que nos amis anglais n'arrivent pas à décrocher leur premier sourire avant 11 heures 16. Une "lundinite aigue" qui semble plutôt atteindre les salariés les plus anciens, les 45-54 ans étant susceptibles de gémir pendant près de 12 minutes.

Comment s'explique une telle aversion pour le premier jour de la semaine ? Le fait que les travailleurs, après un week-end près des leurs, aient besoin de retrouver une "tribu" et trainent donc plus facilement dans les lieux de rencontre tels que les halls ou les salles de pause. C'est en tout cas l'avis des sociologues qui ont dirigé cette étude.