Peut-on faire goûter ses plats ou tester ceux des autres ?

chacun son assiette et tout se passera bien.
Chacun son assiette et tout se passera bien. © Minerva Studio - Fotolia.com

Entouré de sa famille ce n'est pas un problème mais c'est une démarche à proscrire lors d'un déjeuner ou d'un dîner un peu chic. En revanche, si votre client vous propose de savourer son plat, déclinez gentiment l'invitation mais offrez-lui la réciprocité. Il est important de ne pas passer son temps à s'extasier sur les plats et à répéter en boucle que c'est délicieux. On le dit une fois, mais la nourriture à table n'est pas un sujet de conversation.

Concernant le vocabulaire, évitez le "bonne dégustation". Préférez, à la limite, en le disant gentiment,  "bon appétit". C'est toujours préférable au style guindé, snob et précieux. Quand on est invité, on n'est pas là pour se goinfrer, la table n'a qu'une importance secondaire. Le but du repas est avant tout de pouvoir discuter. Dans les sujets de conversation à éviter : les maladies. A table, c'est horrible.