Vente Privée se lance à la conquête de l'Amérique

en 2011, vente-privée.com s'aventure en dehors de ses bureaux français.
En 2011, vente-privée.com s'aventure en dehors de ses bureaux français. © SDP Vente privée

Un Français qui part à l'assaut du marché américain, cela peut sembler fou. Pas quand c'est Jacques-Antoine Granjon qui concrétise un rêve vieux de plusieurs années. Pragmatique, c'est avec American Express que le PDG et fondateur de vente-privee.com, a décidé de s'associer pour offrir aux consommateurs d'Outre-Atlantique l'expérience de shopping en ligne proposée depuis 2001 déjà par son entreprise en France. C'est au travers d'une joint-venture dont chacun détient 50 % que les deux entités décident de mettre en commun leur expertise, maîtrise des stratégies e-commerce pour le Français et richesse du fichier membres pour l'Américain.

Un pari mûrement réfléchi par ce chef d'entreprise au look atypique, jeans et cheveux long, mais ambitieux. Les deux partenaires, qui ont chacun investi 15 à 20 millions de dollars dans la joint-venture, tablent sur un chiffre d'affaires de 500 millions de dollars à l'horizon 2016.