RECHERCHE

Plan du site

Journal du Net > Management > Ville > Paris > PARIS 

PARIS - Paris (75000)

  Page 1 | 2 | 3 | 4 sur 84 Page suivante >> 

L'avis de Odbte (Paris)
sur la ville de PARIS
  Paris est magique
"Mon avis est celui d'un jeune franco-africain né et ayant grandi à paris et région parisienne. Ce que je peux dire de paris est que c'est une ville cosmopolite mais c'est plus une macédoine qu'un melting pot. Chaque "communauté" (le terme est impropre en tt cas pour les noirs) vit repliée sur elle-même et les échanges sont peu nombreux. Il existe une véritable fracture sociale( et raciale ? À paris où (excepté les quartiers populaires comme chatelet et bastille par exemple) on ne regarde pas plus loin que ton style vestimentaire, ta provenance sociale ou ta couleur de peau. Pour avoir fait londres je peux dire que l'anglais est beaucoup plus ouvert. Mais j'aime paris malgré la saleté des transports, l'individualisme et l'incivisme je ne pourrai pour rien au monde vivre ailleurs. Paris vit de jour comme de nuit et c'est cela qui est fascinant. Pouvoir manger au bistrot ou chez l'indien ou au kebab à n'importe quelle heure est qqchose d'extraordinaire. Au niveau culturel(musée, théatre etc) paris est une ville très avancée il faut aussi le reconnaitre. Est ce pour cela que le parisien croit tout savoir ?"
Ce que j'aime à PARIS "Les jolies fillesle mondeles touristeschatelet pour l'incroyable diversité qu'on y rencontre du jeune de cité au bobo en passant par le punk. Tout type de commerce et de restaurant pour satisfaire le plus grand nombre."
Ce que je n'aime pas à PARIS "J'aime tout même les mauvais côté car j'y suis habitué."
(juillet 2014)
 
L'avis de Jérémie (Jeremie.Cohou@laposte.Net)
sur la ville de PARIS
  Paris, Paris, Paris
"Paris c'est pour moi une rencontre qui a débuté depuis petit quand je suis venu à l'âge de 9 ans avec mes parents pour acheter de la marchandise aux grossîtes chinois dans le 3ème en 1995 ! Et aujourd'hui cela fait bientôt 6 ans que je vis et travaille à paris. D'abord le 18ème à marx dormoy, puis le 13ème près de la butte aux cailles et aujourd'hui les lilas en proche banlieue. Voilà pour situer un peu mon parcours des quartiers que j'ai tout autant aimé que détesté ! Mais pour ma part je ne veux plus vivre en rp comme on dit !"
Ce que j'aime à PARIS "- la culture : concerts, musées, cinémas...! - la beauté : l'hyper centre et ses monuments, les parcs : la vilette, buttes chaumont, jardins du luxembourg, montsouris... - le réseau de transport intra-muros ! - la vie nocturne : oberkampf, butte aux cailles, rue mouffetard, belleville, pigalle...- les restos sympas. (bouche à oreilles et recherches persos ;- plein de rencontres aux d'horizons et histoires différentes !- le site web de la ville. (et oui pour une fois qu'il font un truc de bien !- les cours de tennis, les parties de pétanques à stalingrad !- les restos japonnais partout !- la couverture alloresto !."
Ce que je n'aime pas à PARIS "- certaines parisiennes effarouchées.- le paraître comme partout mais c'est pire !- le rer et ses retards !- la pauvreté et la saleté (oui ça va de pair malheureusement !- les loyers impossibles ! Ça c'est le gros point noir, comme le dit anis "ici c'est trop peu pour trop cher !"- les gens qui flippent et du coup sont agressifs !- les pseudo artistes, les prétentieux... Qui sont ici en plus grand nombres !- mettre plus d'1h pour allez voir certains pots.- la fermeture du métro la nuit."
(décembre 2013)
 
L'avis de Laurent M (Toulouse)
sur la ville de PARIS
  Fantastique, unique...Mais usante
"J'ai habité 12 ans à paris. 'monté' à l'âge de 22 ans, j'y ai trouvé davantage de liberté et de possibilités que je n'en aurais pu rêver en province. 'descendu' à 34 ans, amer, fatigué et mélancolique d'un rêve devenu trop difficile à entretenir. Paris est une ville-monde, de contrastes, absolument saisissante, riche, créative, bouleversante et mouvante, une des plus intéressantes villes qu'il soit donné de voir et d'habiter, mais qui demande une telle énergie et renvoie si souvent un masque hautain et parfois superficiel qu'elle en devient pénible. Je considère que c'a été un très grand privilège de ma vie que d'avoir vécu à paris. J'y retourne souvent pour retrouver le souffle de mes anciennes années et voir comment la ville change. Je crois que je ne m'en lasserai jamais et j'exclus pas d'y retourner un jour si les circonstances m'y amènent."
Ce que j'aime à PARIS "Le mouvement permanent : paris, c'est un rouleau compresseur de vie, une fourmilière, où tout arrive. Une personne qui aime observer adorera logiquement paris. Assis à la terrasse d'un café, dans un restaurant, on voit, on écoute, on saisit des centaines voire des milliers de profils particuliers chaque jour. On sourit d'un mot entendu dans le métro, d'une indignation, d'une bouffonnerie, d'une expression qu'on comprend pas. La créativité : paris est une ville jeune, hyper-créative et intellectuelle, avec une proportion record de catégories intellectuelles, culturelles, médiatiques etc en rp. On est confrontés à tous les types de points de vue et d'opinion. Un parisien est capable de soutenir une chose et son contraire, juste pour le plaisir d'argumenter : c'est une ville de discussion, de débats, parfois bêbêtes et parfaitement superficiels. Les gens peuvent entendre facilement beaucoup de choses sans juger de manière péremptoire, comme on voit au contraire plus souvent en province. Les parisiens sont friands de nouveauté et de branchitude, ce qui n'étonnera personne : ça va parfois trop loin et ça peut verser dans le ridicule médiatique, mais c'est le propre des grandes capitales que de 'bouillonner' et c'est en partie l'origine du rayonnement de paris (et par ricochet de la france) dans les arts, la mode, le cinéma. Intellectuellement, ça oblige à se sortir les doigts du cul, à penser les choses autrement et ça nous enrichit souvent. Ville d'histoire : c'est souvent très émouvant de se balader ou d'habiter dans ces vieux murs en imaginant ce qu'ils ont vu. J'ai habité plusieurs années dans un immeuble haussmannien et je pensais aux précédents habitants, vers 1900-1910, ce que représentait pour eux la vie dans cette ville, dans cet immeuble, à montmartre ou à charonne. Quand on se balade dans la ville, même sensation : il y a tous ces moments de l'histoire qui vous traversent : le moyen-age, la saint-barthélémy, la révolution, la commune, la belle epoque, l'occupation. Et en même temps, on est en 2013 et les hipsters ont remplacé les zazous. Penser la ville sous cet angle est juste fascinant. Son architecture : c'est étrange, paris concentre des bâtiments extraordinaires de ttes les époques, un plan classique, des cités 'hygiénistes' en bordure des réalisations contemporaines et un nombre incalculable de mochetés. Etrange et unique. L'esprit d'arrondissement : très intéressant aussi de voir à quel point les gens identifient bcp à partir d'un arrondissement ou d'une station de métro. Chaque quartier a son mode de vie, la personne qui connaît véritablement paris est celle qui aura pratiqué les quartiers environnant les 150+ stations de métro. Sinon rien ! Les quartiers : perso, je préfère ceux où j'ai résidé ou travaillé parce que j'y ai développé une familiarité qui m'y a mis à l'aise donc beaubourg (3e) bastille/voltaire (11e) jaurès (19e) jules joffrin (18e) sont ceux que je préfère. Préférence aussi pour la rive droite vs. La rive gauche. Les restos / les bars : offre excellente, de très bonne qualité et extrêmement diversifiée. Les bistrots et les brasseries me manquent ! Offre culturelle : incomparable évidemment, toujours quelque chose à faire, à voir. Le + du très souvent est de trouver l'énergie après une journée / une semaine de taf pour y aller !"
Ce que je n'aime pas à PARIS "Une ville de m'as-tu-vus : les gens ne jugent pas 'verbalement' (comme dit plus haut) mais plus insidieusement, socialement. Paris est la ville du cool, du branché, avec son langage hip et des codes changeants et confidentiels. Et si t'es pas dans le moule, malheur à toi : on te le fait ostensiblement comprendre, charge à toi de changer ta garde-robe, ton attitude, ton parler. La ville n'a plus grand chose de populaire : il suffit de se balader sur le canal st-martin puis de la villette pour prendre la mesure de l'opa des hipsters sur ces quartiers (voire arrondissements, comme les 10e ou 11e). La fausse mixité : le maire aime bien clamer à la face du monde que paris est une ville mixée et les parisiens eux-mêmes aiment afficher leur ouverture (ça fait cool et c'est un pied de nez à la france fn) mais c'est assez faux : les communautés (bourgeoise, bobo, black, beur, juive, gay...) se côtoient toute la journée sans beaucoup se mélanger et quand elles viennent à se mélanger, ça fait parfois des étincelles. Paris est le règne de l'entre-soi et des castes à multi-étages... Autant pour l'idéal républicain ! Trop de monde tout le temps : difficile de s'échapper de la ville la plus dense d'europe quand on est fatigué ou qu'on a besoin de se ressourcer. Quoique tu fasses, que tu ailles au parc, à la piscine, en terrasse, dans un sous-sol, que tu restes chez toi ou que tu essaies d'en sortir, la ville se rappelle à toi : des bouchons partout, tout le temps, dans les lignes d'eau, les bois, le métro, le périph, l'autoroute 50 kms autour. Tu pries sans arrêt pour les prochaines vacances... Ville violente : la misère, la banlieue génèrent des problèmes que paris n'a pas fini de gérer. Les éruptions de violence (verbale ou physique) la mendicité font partie du quotidien et participent à l'usure et à la dégradation de la villeville chère : ne pas pouvoir prétendre à l'acquisition d'un logement après 10 ans de vie pro et avec un salaire décent relève du scandale et donne franchement envie de passer à autre chose. Climat : sinistre en hiver (quoique relativement doux le matin, pollution oblige) facilement étouffant en été. Pas idéal."
(décembre 2013)
 
L'avis de Alexis Gabriele (Nice)
sur la ville de PARIS
  Ville glauque
"Pour y avoir vécu 4 ans, et venant de la côte d'azur, j'ai cru me retrouver en plein coeur d'une ville du tiers monde. Densité comparable à celle du caire, insécurité comparable aux bas fonds de bamako, climat comparable à moscou, coût de la vie comparable à celui de manhattan : cherchez l'erreur. Mentalité des habitants : bobos à mourir d'ennui et nids de clandestins tous les 5m² . D'ailleurs, la ville est grise et ennuyeuse, même quand on a de l'argent, tout est fade, sans saveur. Il y a tout à paris ? Vraiment ? Essayez de réserver un cours de tennis : 3 semaines à l'avance ! Un problème de santé ? Allez aux urgences, la salle sera blindée de gens, qui ne parlant pas un mot de francais, ralentirons le systême et vous ferons attendre 72 heures pour voir un médecin. Les expos ? Faites la queue pendant des heures sous la pluie, ça doit être le charme parisien auquel je ne suis manifestement pas sensible."
Ce que j'aime à PARIS "Quartiers : opéra, le marais, st georges."
Ce que je n'aime pas à PARIS "Les transports, le climat, le prix des logements, la très médiocre qualité de vie, le gris, le froid, le glauque, la morosité, l'insalubrité, la saleté des rues, la misère trop visible, l'ambiance, l'insécurité, le fait que les habitants donnent l'illusion de s'amuser alors que c'est d'un ennui à se pendre."
(novembre 2013)
 
L'avis de Louloute (Paris)
sur la ville de PARIS
  Paris
"Ville dynamique, cosmopolite, beaucoup d'activités à y faire (concerts, musées, balades dans divers parcs et quartiers, shopping, bars à ambiance...) mais une trop grande concentration de population qui rend la vie à paris stressante et étouffante."
Ce que j'aime à PARIS "Les réseaux de transport : paris est très bien desservi (métro, bus,...) on passe d'un endroit de paris à l'autre très facilement. + aéroports à proximité. Paris est un tremplin pour sa carrière professionnelle."
Ce que je n'aime pas à PARIS "Les quartiers dégradés de certains arrondissements et la population qui les fréquentent. L'incivilité + l'individualisme environnant. La trop grande concentration de population. Le prix des loyers."
(novembre 2013)
 
L'avis de Nico (Paris)
sur la ville de PARIS
  Paris
"Paris est une très belle ville ou il y'à beaucoup de possibilité d'y faire des choses intéressantes malheureusement le retour de bâton fait très mal... Je le sais j'y vis."
Ce que j'aime à PARIS "La culture : beaucoup de musées avec des expos vraiment bien, la cinémathèque. Paris la nuit : magnifique ! L'ambiance vieux paris (qui se fait de plus en plus rare) dans certains endroits. Le "boost" intellectuel quelle procure dans certains domaine."
Ce que je n'aime pas à PARIS "La vie excessivement chère par rapport à la qualité de vie qui se dégrade de plus en plus, les salaires n'augmentent pas, les loyers et tout ce qui va avec, eux grimpent ainsi que l'insécurité, ce qui n'est pas logique. Quand on se saigne pour habiter dans une ville la moindre des choses c'est que l'on puisse y vivre correctement sans marcher dans les poubelles et se sentir en état de tension permanente parce que des types louches squattent l'entrée de votre immeuble ou chaque coins de rue dans lesquels vous passez. Ca fait dix ans que j'habite au même endroit qui se situe dans le centre de paris, j'ai connu mon quartier calme et à la fois populaire c'était considéré comme un bon quartier, maintenant c'est la zone et je vois au fil des années la chute inexorable. La saleté pareil, bon paris à toujours était une ville sale et ce il y'a 40 ans (comme il y'à toujours eu des types louches) mais là c'est de pire en pire, des rues qui étaient nettoyées tous les jours ne le sont désormais qu'une fois par semaine, car ils n'ont plus les fonds suffisant comme ils disent à la mairie ! La mentalité aussi n'est pas terrible, les bobos parisiens sont insupportables et se croient supérieurs aux autres et le pire c'est quand ils débarquent en province ! Alors là c'est le bouquet on à l’impression qu'ils arrivent chez les attardés alors qu'ils oublient d'ou ils viennent, la plupart n'étant même pas natif de paris ( les vrais parisiens sont de moins en moins nombreux, la plupart ayant fui) quel mépris ! Se comporter ainsi est d'un ridicule et d'une stupidité. Balzac c'est fini, paris les rois, province les gueux, on est plus en 1840 ! Toute cette mentalité tient aussi du fait qu'à paris on existe pas ou très peu, on est tellement noyé dans la masse et dans un anonymat constant (en dehors de son travail ou de son cercle d'amis ou autres) que la seul façon pour beaucoup d'avoir l’impression d'exister et de se faire remarquer par une attitude souvent agressive ou méprisante, c'est pour cela je pense que les parisiens quand ils sont ailleurs veulent donner une image de supériorité et exacerbe ce coté snob qu'ils ne peuvent pas mettre en pratique à paris passant beaucoup plus inaperçue. Paris change dans le mauvais sens du terme, se dégrade, c'est devenue une ville musée qui prend la poussière, une attraction pour touriste il n'y à que ça qui la sauve désormais, malheureusement beaucoup de choses sont centralisées ici, ce qui fait quelle est toujours attrayante et il faut avoir vraiment de très bonne raisons pour y vivre. Même avec un couteau dans le ventre il faut que la fête continue !"
(octobre 2013)
 
L'avis de Ju (Bruxelles)
sur la ville de PARIS
  Horrible ville
"Paris est une ville où il y a trop de gens, de circulation, de bruit et d'étrangers."
Ce que j'aime à PARIS "Les lieux tranquilles."
Ce que je n'aime pas à PARIS "L'insécurité d'une multitude incommensurable d'étrangers tous plus grabataires les uns que les autres. La saleté, le bruit tonitruant, la circulation. Paris me semble trop étrangère pour une ville d'europe. On s'y sent mal accueillis."
(septembre 2013)
 
L'avis de Franck (Agen)
sur la ville de PARIS
  Ville à fuir et sans intéret
"Les gens sont prétentieux et hautains. La ville est sale, polluée et grise. Il fait froid et il pleut tout le temps. Gens détestables dans les transports en commun."
Ce que j'aime à PARIS "Le culturel."
(août 2013)
 
L'avis de Pascale (Arras)
sur la ville de PARIS
  Paris et province
"Suis une vrai parigote, et bien habitant à arras depuis 3 ans, je peux vous dire que les nordistes ne sont pas plus accueillants qu'ailleurs. C'est une image de façade, certes ils sont plus souriants dans la rue mais cela ne va pas plus loin. C'est à nous de nous intégrer comme partout en province comme à paris. On critique la mentalité des parisiens mais celle des nordistes n'est pas forcément mieux, ils sont peu ouverts et vivent repliés sur leur "acquis". Quant on parle de la mauvaise humeur des parisiens, ce sont les provinciaux qui vivent à paris qui ont une sale mentalité et pas les vrais parisiens. Ras le bol des clichés, il y a des gens sympathiques à paris comme en province et des cons à paris comme en province. Quant à ceux qui critiquent le temps parisien, je peux vous dire que dans le nord, il fait gris et froid tout le temps."
Ce que j'aime à PARIS "Proximité de tout et sans voiture contrairement à la province ou même pour faire 300m certains prennent leur voiture."
Ce que je n'aime pas à PARIS "Trop bruyant et une certaine insécurité."
(juillet 2013)
 
L'avis de Joseph (Paris)
sur la ville de PARIS
  Un rêve et un cauchemar à la fois.
"Je suis né à paris, j'ai grandi à paris et j'y vis encore (j'ai 24 ans) mais je veux fuir cette ville à tout pris. Il faut savoir une chose cette ville est extrêmement cher, les loyers sont cher, les parkings sont cher, les soirée sont cher et ainsi de suite pour tout le reste. Pour moi il y a eu deux parisparis le jour : super ville mais uniquement pour les touristes, ici tout le monde est pressé grincheux et prés à ce foutre sur la gueule, 95% de gens ce disent je ne te connais pas je ne te parle pas, fait de même. La voiture ici est inutile. Les monuments sont super beaux, mais une fois qu'on est les à vues ont s'en lassent vite, la pollution, la pluie, les trottoir rempli à craquer dans certains quartier à certaines heuresparis la nuit : il n'y a rien de comparable à paris, les soirées sont 10 fois au dessus de toutes les autres villes que j'ai pu faire (voir 100 pour nice) il a un nombre incalculable de boite de nuit et il y en a pour tout les goûts et tout les âges. Des pub à ne plus en pouvoir, il y a les péniches (soirée latino, petit concert d'artiste encore méconnu, mais néanmoins excellent) mais là encore il y en a pour tout les goûts, mais tout cela à un prix et pour ceux qui ne peuvent pas ce le permettre l'idée c'est de remplir son sac d’alcool et de ce rentre dans les différents quai (notamment jussieu et saint michel) qui sont très fréquentée par les étudiant avec des petits budget et en général c'est bonne ambiance (avec toujours des petites branl* pour faire chier leurs monde) il y a des soirées privés assez sympa et pas forcement très cher, mais c'est beaucoup de bouche à oreille. Les champs de mars sont pas mal aussi, plutôt bonne ambiance. Aprés pour tout le reste théâtre, cabaret, spectacle, concret ect... C'est pareil y'a de quoi ce régaler."
Ce que j'aime à PARIS "La mentalité qui est totalement différente de la journée, les gens sont ouverts (faut-il encore tomber sur les bonnes personnes) il y aura toujours une personne avec qui partager son verre. Peut importe le style de musique qu'on aimes ecouter ou les personnes qu'on voudrait rencontrer on trouvera sont bonheurs. A paris on trouvera toujours des bar, tabac, pub, restaurant ou fast-food ouvert toute la nuits peut importe l'heure."
Ce que je n'aime pas à PARIS "La pollution, le fait d’être éloigner des montagnes ou océan (deauville est loin d'être une ville aussi chaude que narbonne ou biarritz). Ici aux heures de pointe en voiture, un trajet qui dure en temps normal 15min passe à 1h quoi qu'il arrive, si il y a un accident il passera à 1h30 voir 2h. J'ai déjà passer 3h30 pour faire 6km. La mentalité des gens, où ici c'est chacun pour sa gueule, marche ou crève (si possible en silence et rapidement)et la liste pourrait être trés longue. Une chose à retenir si vous du fric et une moto c'est une ville assez sympa, dans le cas contraire fuyez là."
(juillet 2013)
 
L'avis de Jean-Jean (Paris)
sur la ville de PARIS
  Une réputation surfaite, une ville à fuir de toute urgence
"J'ai vécu trois ans à paris, et une opportunité professionnelle me permet de déménager dans le sud de la france.
Quand on met dans la balance les points positifs et les points négatifs (voir ci-dessous) on comprend rapidement la nécessité de fuir cette ville certes hypercentre, mais aussi hyperchère et hyperstressante. D'ailleurs, la plupart des logements dans le centre et l'ouest de la ville sont des logements secondaires (si, si, demandez à l'insee) ce qui est un signe : ceux qui ont les moyens préfèrent y venir en coup de vent, mais quant à y rester, il s'agit d'une autre paire de manche.
Et si vous fuyez, ne comptez pas trouver mieux en banlieue, continuum indigeste de cités dortoirs grises sans âme(s).
Dans l'ensemble, un bel écrin, beaucoup de bonnes découvertes, mais une ville bien trop chère que semble avoir déserté le contact humain. A fuir sans hésitation, n'y venez que le week-end."
Ce que j'aime à PARIS "Une ville-monde, foisonnante, où l'on entend parler toutes les langues à toutes les heures du jour et de la nuit ; les parcs ; les surprises à chaque coin de rue ; les musées, théâtres, salles de concert (à condition d'avoir un budget culture conséquent) certaines vues superbes."
Ce que je n'aime pas à PARIS "Le snobisme très marqué dans toute la partie centre et ouest de la ville (à noter : le légendaire mépris des parisiens, mépris bien constaté, pour la province) la banlieue, suite ininterrompue de cités dortoirs grises et sans âme(s) une vie nocturne moins chaleureuse que dans de nombreuses autres villes du monde entier (les prix exorbitants n'incitent pas à sortir par ailleurs) le prix des locations, scandaleux, pour être logé dans des habitations à la limite de la salubrité, c'est absurde ; l'insécurité (agressé deux fois en 3 ans) les relations superficielles et la difficulté à établir un contact : on s'intéressera à vous si vous êtes dans le bon réseau ou que vous savez exhiber les signes extérieurs de parisianisme (culture \"humaniste\" superficielle ; style vestimentaire bobo) le stress et le visage fermé des parisiens ; le temps passé dans les transports ; la misère et la folie à chaque coin de rue.
Excusez-moi de ressortir certains clichés, mais malheureusement, ils trouvent leur confirmation dans la réalité parisienne."
(juin 2013)
 
L'avis de Macedu Iris (Montauban)
sur la ville de PARIS
  Paris
"Superbe ville."
Ce que j'aime à PARIS "Toutes les visites à faire, je ne m'en lasse pas."
Ce que je n'aime pas à PARIS "La circulation. À quand paris piétonne ? Le rêve..."
(mai 2013)
 
L'avis de Sylla (Paris)
sur la ville de PARIS
  Paris
"J'ai 22 ans, je suis née à paris, et j'y vis toujours. Je cherche à tout prix à fuir cette ville. Paris est une ville à visiter, pas à habiter. Il y a toujours du monde, tout y est sale, tout est cher (je vis dans un 20m2 pour 800 euros) les gens n'en peuvent plus, tout le monde craque, et il arrive de plus en plus qu'ils se disputent, dans le métro, dans la rue, partout, les gens en ont assez. Les monuments sont beaux, certes, mais on les voit une fois et c'est largement suffisant."
Ce que j'aime à PARIS "Les concerts, les bars, les monuments."
Ce que je n'aime pas à PARIS "Tout le reste."
(mai 2013)
 
L'avis de Clément (Malemort-sur-Corrèze)
sur la ville de PARIS
  Une ville merveilleuse, mais pas pour sa qualité de vie
"Paris, la plus belle ville du monde. C'est mon avis. Unerichesse incomparable, d'histoire, d'architecture, de religions. Ces immeubleshaussmanniens surprenants et sublimes, qui ne rend pas la ville aussi monotoneque je l'eus crû. A chaque coin, un monument, porteur d’histoire et de rêves. Une tour eiffel attrayante, à couper le souffle, bel ouvrage du xixe. Lesgaleries lafayette dont je suis tombé amoureux, l’opéra garnier, le marais bienévidemment, montmartre... Toute une énumération incomplète de ce que j’ai tantapprécié dans cette ville. Vivant en province (limousin) j’ai senti comme uneprofonde césure entre paris et la province. A paris, les gens semblent êtreplus actuels. La diversité culturelle ne m’a pas frappé, bien au contraire. Mais au départ il est tout de même un peu troublant de n’entendre presquepersonne parler le français, sinon l’anglais, l’allemand, le chinois, l’espagnol... Les nombreux cafés, restaurants et bars/pub sont ouverts bien plus souvent qu’enprovince, cela fait plaisir. Un dynamisme fort, des transports en communs quirépondent présents : cette ville m’a séduit. D’un autre côté, cette ville comportebien des défauts que j’ai pu constater. Je pourrai citer ce qui m’a le plussauté aux yeux : malgré une population diverse et à la mode, je n’aijamais vu des hommes aussi fermés dans leur monde, le visage triste comme si leplus grand des malheurs venait de s’abattre sur la quasi-totalité de lapopulation parisienne. Des gens tous pressés dans les stations alors que lemétro passe souvent. Une certaine peur d’autrui que beaucoup poussent auparoxysme, redoutant le vandalisme et la délinquance, ce que je n’ai pu voir àmadrid, par exemple. Cette peur qui fait que chacun, assit sur son siège demétro, regarde le sol, n’entend plus, reste fixe, sans le moindre mauvaisgeste, fuyant le regard des autres et demeurant plus vide qu’un mort. Une villequi donc manque d’humanisme, de confiance, de chaleur, de lumière. Une villequi pourtant séduit mais qui devient si lourde au quotidien. Une villetellement détachée de sa banlieue, que lorsque l’on s’y trouve, le mondeparisien semble complètement bouleversé, déconnecté de son centre. Une certainecrainte règne dans les rues banlieusardes : les invertis n’osent pas setenir par la main par crainte, les gens seuls n’osent plus lever la tête etregarder qu’autour d’eux tout va si loin. Paris, c’est donc une ville à l’imageengourdie par le tourisme, une ville magnifique mais une ville lourde. Les prixdes loyers sont les plus chers que j’ai pu voir depuis ma naissance, etpourtant dieu sait dans quelle marginalité sont plongés certains appartements. Je terminerai cette énumération de défaut par une insécurité importante dans lemétro à partir d’une certaine heure du soir. Mais j’ai bien tendance à passeroutre ces défauts puisque paris reste tout de même paris."
Ce que j'aime à PARIS "Le marais, le paris haussmannien, l'île de la cité, montmartre, le champ de mars, les transports en communs, la diversité boutiques, la diversité culturelle et linguistique, c'est une ville au service du tourisme (un peu trop cela dit...) la propreté des rues et places, l'anonymat du piéton, le pont alexandre iii, les jardins du luxembourg..."
Ce que je n'aime pas à PARIS "La circulation, la banlieue, le périphérique, la tristesse, la crainte, le manque d'humanisme, les taxes, le centre george pompidou en plein cœur d'un quartier tellement davantage magnifique, barbès, pigalle et gard du nord."
(mars 2013)
 
L'avis de Trotteur (Paris)
sur la ville de PARIS
  Contrasté
"Une belle ville, beaucoup de choses à faire. Mais des rues souvent sales, mal entretenues (bitume à moitié défoncé) et les parisiens très peu sociables en général."
Ce que j'aime à PARIS "L'architecture, les bars, le fait que tout s'y passe."
Ce que je n'aime pas à PARIS "Les parisiens et leur humeur. Il est très difficile de se faire des amis quand on vient de la \"province\" comme ils disent tous ici. Un mépris inimaginable !"
(mars 2013)
 
  Page 1 | 2 | 3 | 4 sur 84 Page suivante >> 


Chercher une ville  
Top des recherches
© Benchmark Group


 


 
Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters
 

Resultat bac

Retrouvez gratuitement :
- Le résultat du bac à Paris ou à proximité, mais aussi tous les résultats du bac dans l'Académie de Paris.
- Le résultat du brevet à Paris ou à proximité, mais aussi tous les résultats du brevet dans l'Académie de Paris.
- Tous les résultats du BTS dans l'Académie de Paris.