RECHERCHE

Plan du site

Journal du Net > Management > Ville > Haute-Garonne > SAINT ORENS DE GAMEVILLE 

SAINT ORENS DE GAMEVILLE - Haute-Garonne (31650)


L'avis de Rugby Régional Stade Saint-Orens Xv (Saint orens)
sur la ville de SAINT ORENS DE GAMEVILLE
  Stade Saint Orens xv
"Le Stade Saint-Orens "famille, modernité, ambitions"Est-toulousain : 1 club de rugby dans toutes les communes...Tous les 3 km...Situé dans une zone à forte concentration de clubs. Limitrophe avec Quint, Balma, le tuc, tcms, Ramonville et Castanet, à une portée de fusil de Caraman, Villefranche et Labastide-Beauvoir le Stade Saint-Orens tente de renouer avec un passé récent en Fédérale 3 en mettant en place depuis 3 ans une restructuration importante à tous les niveaux. Se démarquer pour subsister tant la compétition est présente , dans un mouchoir de poche, sportivement comme partenariale ment.Se positionner sur une complémentarité sportive de secteur et renforcer le club "partenaire"Ces efforts ont en quelques saisons été récompensés par un partenariat d'abord fidèle puis augmenté enfin par une structuration administrative qui a opté pour une utilisation intensive des ntic - Site, dossiers en ligne, newsletter à fort tirage, prospect permanent, activation des réseaux décideurs, présence sur les forums) - mais aussi une collaboration serrée avec ces voisins (juniors et cadets couplés selon les niveaux avec Labastide et Castanet). Les soirées "partenaires" du club est-toulousain commencent à recueillir une certaine aura et les décideurs des zones industrielles de La Plaine, Montaudran, Labège considèrent , dès à présent, comme porteur un club qui malgré un climat "familial" n'en a pas moins adopté un modernisme certain. Mais Paris (tant le rcf que le sf) ne c'est pas fait en un jour et même si ces trois dernières saisons sont des pas de géants il n'en demeure pas moins que rien n'est fait sans fondations solides ce dont s'emploie une nouvelle équipe dirigeante. Reste qu'aujourd'hui la lisibilité du club en terme de marketing sur la planète de l'ovalie est devenue majeure et bien plus importante que certaines entités pourtant hiérarchiquement supérieures. Un exemple parmi tant d'autres : L'intérêt accru des banques et des équipementiers notamment pour intégrer le Stade Saint-Orens dans leur mouvance promotionnelle et bénéficier ainsi de sa lisibilité. Un signe important.Des spécialistes, les "+"En "signant" Christophe Miatto (ex-Blagnac) pour driver les seniors1,Jean-Philippe arne / Eric mournaud pour la 2 . En positionnant auprès de Michel Minvielle un co-président de la qualité de Laurent Theillaud comme en s'appuyant sur Fabrice Artero ou Michel Ducourthial pour activer le partenariat le club a mis aux postes majeurs des techniciens reconnus. Ajouté le conseil permanent de Gérard Miguel, intervenant com & rugby de renom le club c'est ainsi donné un "+" qui non seulement lui a permis de gagner du temps mais aussi de prendre de la stature. Le nouveau bureauCoprésidents : Michel minvielle et Laurent theillaud 06.22.53.16.66 - 06.08.88.35.95 Vice-Présidents :Georges salvy, Michel ducourthial et Philippe pacTrésorier :Alex joulotSecrétariat général :Michel ducourthialAdresse Postale : saint-orens xv . Bp 67116 . St orens 31671 labege cedex Adresse Locale : Club-House Stade Municipal, 4 rue des Sports - 31650 . St orensSiège social : Bar-pmu Le Saint'ô . Tel/Fax/Web/Mail : Tél : 05.61.39.17.23 -- Fax : 05.61.39.17.23 - Web : www.Saintoxv.Com - Mail : stade.Saintorennais@orange.FrLien news-letter : http://www.Saintoxv.Com/UserFiles/File/New%201-2009.PdfLe sportifLe challenge de l'Hers (avant saison): Avec Balma, Grenade et VerfeilLe Crédit Agricole (inter-saison) : Avec Saint Jory et Toulouse Lalande-AucamvilleLa poule (championnat ) : Cazères, Beaumont de Lomagne, Aviron Castrais,Brassac-Sidobre,Saint Sulpice la Pointe,Revel ,Vielmur,Montesquieu Volvestre,Espalion,Saint Orens (4 clubs de la Haute-Garonne, 1 averonnais, 1 du Lot et Garonne et 4 tarnais)Une poule très relevée :Cazères, Brassac, Espalion et Saint-Orens ont déjà évolués en fédérale 3, Revel et Cazères en fédérale 2 , Beaumont de Lomagne en nationale (favori logique) .Tandis qu'on annonce de forts recrutements à Saint Sulpice, Vielmur et Brassac, tous les clubs de cette poule ayant en objectif affiché ou masqué mais bien réel le retour rapide en fédérale 3.Parcours ces 2 dernières saisons : qualification puis défaites de moins de 3 points face à Brassac et La Salvetat pour l'accession directe en fédérale 3.Les entrées-sorties : Les sorties : Cédric laudet (Balma), Régis laurens, Antoine sirven, Sébastien lugardon, Nicolas et Philippe charbonnel, Mathieu lemerrer ( portet )Les entrées : Denis castet (evg xv), Vincent boube (Castanet), Thibault ilbert ( Luzech), Damien legendre (evg xv), Grégory manfe (Balma), Fred bourgarel ( Castanet), Nicolas faure ( aclb), Gurval pessault ( St Sulpice-Lèze), Les Reprises : Rémi bisquerra (ex Blagnac), Damien bourgeois (ex sto xv), Maxjoulot (ex sto xv), Loïc dehan, Infrastructures : Stade : capacité 450 places assises en tribune, club house, nocturnes possibles, 2 terrains d'entraînement (éclairés)Desserte : desserte autoroute (rocade toulousaine) sortie Saint-Orens, Labège, Revel (le Stade est entre la route d'Auzielle et l'Avenue de Gameville-route de Revel)Équipementier : ShemsyHumanitaire : participation aux Virades de l'Espoir (lutte contre la mucoviscidose)Couleurs : Noir et rouge La ville : est-toulousain, zone pavillonnaire, 1 lycée, 2 collèges, 12000 ha, zone commerçante en développement (Leclerc, Castorama, Boulanger, Orchestra, Kiabi, etc...Crazy Moon), nombreuses associations. Club de rugby féminin en nationale 1. Limitrophe des zones industrielles de Labège, Montaudran, La Plaine.Les objectifs : Dans la hiérarchie des objectifs la qualification de l'équipe 1 arrive en premier à égalité avec un bon parcours de la formation réserve(hier demi finaliste). Mais le club garde un oeil très attentif aux gamins de l'école ainsi qu'aux cadets et juniors. La montée en Fédérale 3 (où nous avons passés 8 ans) et que nous avons loupée sur un match pratiquement toutes les saisons depuis notre descente constituera la cerise sur un gâteau mais n'est pas une obsession même si le partenariat toulousain reste encore plus attentif à la hiérarchie qu'a l'animation. La qualité du jeu reste une constance tandis que les renforts actuels peuvent laisser espérer une ambition légitime concrétisable dès cette saison . La formation "sénior" dispose de références certaines. Elle fait jeu égal avec les meilleurs ces trois dernières parcours et les moins d'hier ont été inversés aujourd'hui.Les inédits du sst'Ô : Il n'est pas besoin d'évoluer en haut-niveau pour en adopter certaines animations. Le Stade Saint-Orens ce dote comme les grands ,annuellement , de maillots aujourd'hui collector. Shemsy, l'équipementier officiel du club a produit des textiles au graphisme inédit. Au dos s'inscrit le code postal de la ville tandis qu'on retrouve le sigle du club y compris dans les numéros. Les deux soirées "partenaires" sont basées sur des concepts différents. Plein air et club-house, barbecue et piano-bar, tables composées et animateur... Du pro. Plus de 100 invités s'y pressent à chacune d'elles. Mais si le site Internet du club est classique et surtout très inter-actif ce sont la newsletter et le fichier de présentation du club qui restent la pierre angulaire d'une politique informatique touchant plus de 1200 adresse-mail en direct pour plus de 5000 directs et indirects compris : un support qui cartonne. Parents, joueurs et dirigeants croisent par Internet mais commerçants, industriels, institutionnels et réseaux divers sont informés régulièrement des animations du club. Les zones industrielles du secteur sont "travaillées" au jour le jour... Les résultats sont en progression... Un rapport qualité-prix imbattable, mesuré et désormais apprécié. Le rugby urbain doit absolument innover sur le plan média sinon stagner.Le Stade Saint Orens est un club emmergeant . Situé, certes, dans une zone à forte densité et concurrence rugbystique il n'en dispose pas moins d'atouts et surtout s'emploie à bâtir une entité capable de travailler sur un partenariat peut-être potentiellement fort mais très dificille à séduire. La fédérale 3 semblerait convenir et à sa capacité pour y accéder et aux moyens pour y rester. Il est évident que le rugby d'honneur aux fédérales va se calquer sur les zones industrielles et commerciales, les ceintures des capitales régionales... Les emplois en conséquences directes et indirectes. Saint-Orens pourrait sur sa lancée se façonner le profil de club emmergeant idéal alliant les valeurs d'un rugby familial à une modernité certaine comme à une ambition mesurée et toujours maitrisée."
Ce que j'aime à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "Saint-Orens : rugbyLe one-e-club de l'ovalie toulousaine.Le Stade Saint-Orens, en trois saisons, est devenu un formidable outil promotionnel. Nanti d'un site très interactif il diffuse bi-mestriellement une newsletter à plus de 1000 adresses e-mail ces dernières récoltées par les petits mains d'un club qui ne ménage pas les efforts dans ce domaine.Industriels, commerçants, institutionnels, joueurs, parents, dirigeants, clubs, associations professionnelles, presse reçoivent ce support qui "cartonne" puisque les annonceurs le sollicitent de plus en plus.Un dossier de présentation complète cette panoplie informatique. Celui-ci est utilisé pour le seul prospect.Deux opérations de prospect sont mises en place par mois. On y recueille les mails des entreprises nouvellement installées en Midi-Toulousain ainsi que celles publiées sur la toile à travers les zones industrielles, les divers organismes mais également les parrainages et les membres du club impliqués dans cette longue mais fructueuses quête puisque près de 5 partenaires nouveaux par saison adhérent à cette démarche et se rattachent de fait au club.En ovalie pyrénéenne où la concurrence est énorme tant les clubs sont nombreux sinon de haut-niveau le Stade Saint-Orens a choisi le "e-rugby" pour assurer sa promotion.Ce n'est certes pas la solution finale, mais un outil rapide qui frappe directement "à la porte" du décideur, le libère d'un rendez-vous, lui permet de préparer ces derniers car dans un second temps reste le contact humain et la convivialité allié au professionnalisme.Comme le dit le co-président Michel Minvielle:"l'informatique est devenue un des facteurs majeurs des développement du rugby. Les licences se font en ligne directe avec la ffr via le Comité régional, les infos de ces institutions arrivent désormais au club par internet évitant les déplacements dans une région ou les distances vont d'Andorre à Mur de Barrez soient pratiquement la moitié de la France en trajets. A travers les forums dédiés s'ouvrent des débats divers et variés, la billetterie peut se faire en ligne... Du rugby dit "cassoulet" on est passé à celui des blog, des newsletters, de la vidéo, des portables et de l'informatique en général... Une véritable révolution. Heureusement seule les troisièmes mi-temps se font encore au club-house... Même si parfois on en voit quelques photos publiées sur les blogs des joueurs." Le rugby c'est aussi cela mais pas que cela aussi nous vous invitons à venir nombreux les dimanches mais aussi les samedi pour soutenir les jeunes pousses.Le lien du site : www.Saintoxv.Comstade.Saintorennais@orange.FrLe lien de la newsletter (ouverture directe avec acrobat reader) : http://www.Saintoxv.Com/UserFiles/File/New%201-2009.Pdftexte 2 :Calendrier matches "aller" Stade Saint-Orens xv : Beaumont de Lomagne en vedette !La première partie de saison s'articulera sur trois compètitions.D'abord le tournoi de l'est toulousain ou Saint'ô se confrontera à des sociètaires de fédérale 3 (Balma, Grenade, Verfeil) puis le challenge crédit agricole (saint jory, toulouse lalande et fronton) enfin le championnat.Ce dernier ouvrira pour les forwards de l'est toulousain à Espalion et véra la venue à la Marcaissonne de clubs emblématiques dont le plus important est Beaumont de Lomagne. Ce club fut en nationale 1 et vu des joueurs comme jean pierre rives y évoluer. Les frères Max Barrau etMathieu Barrau, Jean-Louis Dupont , Christian Lanta, Michel Lasserre , Jacques Mauran, Lionel Faure , internationaux y furent formés et sa première ligne trainini,pecolo,bergamasco resta légendaire pour avoir fait baisser la tête aux plus "grandes" y compris celles composées d'internationaux de renom. Nostalgie d'un certain rugby, de joueurs d'exception, de talents internationaux certains mais restés au pays pour le maillot... On tutoie l'histoire, on retrouve autour des barrières des joueurs emblèmatiques des années 70-80... En ovalie point besoin de cartes Panini en recevant de tels clubs on fleute avec la légende, directement, sans chichi... C'est aussi celà le rugby.Le témoignage de Jean-Pierre Rives"Le Stade beaumontois avait une âme, une sorte de sérénité. Il y avait une grande amitié et une grande solidarité entre les joueurs. C'était simple, tout le rugby était là.Un gros village comme Beaumont-de-Lomagne qui était en Première Division, c'était quand même exceptionnel, ça créait une dynamique extraordinaire. Tout était axé autour du rugby et du match du dimanche à Beaumont. Dans chaque boutique, dans chaque rue, tout le monde pensait et aimait le rugby. (...) (source : site Lomagne- initiatives)challenge - tournoi - stage aout Vendredi 28/08/2009 sto xv -verfeil (tournoi)Dimanche 30/08/2009 libre septembre Mercredi 02/09/2009 grenade - sto xv (tournoi)Dimanche 06/09/2009 libre Dimanche 13/09/2009 balma - sto xv (tournoi)Samedi 19/09/2009 stage à torreillesdimanche 20/09/2009 stage à torreillesjeudi 24/09/2009 sto xv - fronton (challenge)Dimanche 27/09/2009 lalande - sto xv (challenge)octobre Samedi 03/10/2009 sto xv - St jory (challenge)championnat octobre Dimanche 11/10/2009 espalion - sto xvdimanche 18/10/2009 cazeres- sto xvdimanche 25/10/2009 sto xv - montesquieu volvestrenovembre Samedi 30/10/2009 finales tournoi à balma Dimanche 08/11/2009 revel - sto xvdimanche 15/11/2009 sto xv - brassac sidobredimanche 22/11/2009 beaumont de lomagne - sto xvdimanche 29/11/2009 repos decembre Dimanche 06/12/2009 sto xv- aviron . Castraisdimanche 13/12/2009 St sulpice la pointe - sto xvdimanche 20/12/2009 sto xv - frontondimanche 27/12/2009 repos Dimanche 31/12/2009 repos Dimanche 03/01/2010 repos Dimanche 10/01/2010 reprise championnat (suite du calendrier dans une prochaine publication)Un championnat très sixtie ' sla délocalisation des industries, l'arrivée du professionnalisme deux paramètres qui ont fortement ébranlés le microcosme rugbystique régional. La migration des jeunes couples vers les capitales régionales alliée aux mouvements désormais autorisés des joueurs font que la géographie ovalienne se calque désormais sur les zones commerçantes , industrielles donc d'emploi avec une répercussion à tous les niveaux d'une pyramide qui n'intégre plus certains clubs y compris ceux qui dans les années 60 à 80 jouaient d'égal à égal avec les ténors de la "nationale 1".Cette saison la catégorie "honneur" midi pyrénées que certains nomment avec raison "élite régionale" (pourquoi pas) compte dans ces rangs trois entités d'exception ex-gloire du rugby dit des "sous-prèfectures" (même si Foix est préfecture)Lavelanet, Foix et Beaumont de Lomagne icones déchues par le système économique et le nouveau rugby. Descendues, également, de leur piedestal pour à un certain moment n'avoir pas su s'adapter à la nouvelle donne du monde sportif. Le scolaire, la formation , la structuration des clubs, la gestion comme l'animation comme ont sus le faire Lombez-Samatan, Nufuroa, Peyrorade par exemple alors qu'elles en détenaient , tout autant,les atouts à un certain moment.Mais le monde tourne vite et en rugby comme dans d'autres disciplines le train ne repasserra pas,en principe, deux fois. Entrés dans la légende ils intégrent tout de même cette saison un championnat à appellation "régionale" dont on préfèrera pour la nostalgie et le respect dénommer "sixtie's".Le championnat y gagne une lisibilité certaine, espérons une attractivité médias et les barrières seront occupées gageons le par des stars d'époque mais toujours vivaces dans l'esprit et le coeur des nostagiques.Première ligne Trainini, Pecollo, Bergamasco, à la mélèe Max Barrau...Pour Beaumont .Autre attelage historique Taffine, Vedel, Cid, Lannes, Bacca, Marquis à la mélèe Roumiieu (le président actuel de Foix) à l'ouverture Monié à l'arrière Barthez pour Lavelanet ...Toujours présents autour de clubs qui ont gardés une âme et un public.Sauront-ils rebondir, truster les premières places puis remonter sur la fédérale 3 ? Peut-être ! Mais cette saison un certain nombre d'entités ne l'entendent pas de cette façon et ont recrutés en conséquence.Saint Sulpice la pointe va présenter une armada confirmée par des passages à Lavaur, Gaillac et Graulhet, Saint'orens à rentré les "papas" du Girou et un ouverture prometteur quand à Montesquieu le club du Volvestre il reste solide et Mazères fait confiance à des Saint Gironnais de niveau. Brassac n'entend pas jouer les seconds plans quand à Auterive et surtout Portet on entrevois à travers leur recrutement une programmation de retour à très bref terme dans cette trop espèrées de tous "fédérale". Vielmur truste les second couteaux de Graulhet et Saint Lys ceux de Colomiers et Lombez... Pas facile de déterminer qui aura fait son amalgame et groupe et qui sera compétitif le plus rapidement...Du jamais vu dans une catégorie qui monte en puissance et qui mine de rien s'avère plus attractive que les divisions supérieures ...Une affiche Foix-Lavelanet est plus valorisante que toutes celles de fédérale 3 sauf derbys.La venue de Beaumont de Lomagne est plus porteuse que celle de Entente de la Tet, plus parlante pour les spécialistes comme les nouveaux publics. Alors les partenaires ne s'y trompent pas et sont plus présents en "honneur" que dans les divisions au dessus diluées et visibilités plus floues. Du local, du derbys, des zones interpénétrées c'est aussi celà et surtout cela qui va faire la médiatisation d'un championnat régional plus ouvert qu'on ne le suppose aujourd'hui.Les poules :poule 1LavelanetFoixAuteriveMazères du SalatFronton,PortetMontechSaint LysLe ParèageLe Fousseretpoule 2CazèresBeaumont de LomagneAviron CastraisBrassacSaint Sulpice sur LèzeRevelVielmurMontesquieu volvestreEspalionSaint Orens."
(septembre 2009)
 
L'avis de Esméralda Aragon (St orens)
sur la ville de SAINT ORENS DE GAMEVILLE
  St-orens de gameville
"Lieu auparavant accueillant mais se dégradant de plus en plus. Tout est en train d'être déboisé pour laisser place au béton...C'est horrible ce qui arrive à notre vie paisible. Nous n'entendons presque plus les oiseaux chanter."
Ce que j'aime à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "Piste cyclable, et quelques endroits agréables à voir (surtout sur les coteaux)."
Ce que je n'aime pas à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "Les commerçants, le bruit (pétarade de motos etc...) et la population diversifiée qui vient s'installer (non salariés, buveurs de bière, etc...) il semblerait que Saint-Orens-deGameville devienne une cité dortoir pour les habitants de certains quartiers toulousains en voie de démolition..."
(août 2008)
 
L'avis de Maryse (Saint-Orens de gameville)
sur la ville de SAINT ORENS DE GAMEVILLE
  Un peu plus de chaleur humaine
"Une jolie petite ville où j'avais déjà résidé fin des années 70 mais qui a bien grandi."
Ce que j'aime à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "La proximité des commerces même si certains commerçants ne sont pas très accueillants."
Ce que je n'aime pas à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "La froideur des gens, une ville dortoir dans toute sa splendeur ? L'an passé, je m'étais inscrite à des cours de gym, je suis restée seule dans mon coin, personne n'est venu au-devant de moi en tant que nouvelle adhérentes, cette année, je me suis inscrite ailleurs. Et puis c'est la panique aux heures de pointe pour rallier le périphérique."
(avril 2008)
 
L'avis de Jacky (St Orens de Gameville)
sur la ville de SAINT ORENS DE GAMEVILLE
  18 ans de vie ici, après Nice et Paris
"Agréable de vivre ici avec la proximité de Toulouse pour la vie active et la tranquillité de la campagne."
Ce que j'aime à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "Le calme des week-end où l'on peut encore être réveillé par le chant des oiseaux."
Ce que je n'aime pas à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "Les problèmes de circulation en centre ville du fait d'un village étalé sur une rue principale et les transports en commun qui ne sont encore pas assez développés en fréquence, bien que l'offre ait été diversifiée depuis 6 mois."
(mars 2008)
 
L'avis de Serge (Saint Orens de Gameville)
sur la ville de SAINT ORENS DE GAMEVILLE
  Avis
"Une ville agréable où il fait bon vivre mais où la démographie galopante des dernières années amène un flot de véhicules non assumé. Les installation sportives sont largement insuffisantes comparé avec les communes avoisinantes comme Castanet ou Fonsegrives ou encore Balma."
Ce que j'aime à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "La proximité de la ville et de la campagne."
Ce que je n'aime pas à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "La circulation."
(juin 2007)
 
L'avis de Hélène (Saint-Orens)
sur la ville de SAINT ORENS DE GAMEVILLE
  Une petite ville qui aurait tout d'une grande
"Peu humaine pour une ville si petite !"
Ce que j'aime à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "Le calme, l'environnement "lauragais", le vent d'autan, la proximité de tout (services, commerce, autoroute, périphérique, Toulouse, campagne...)."
Ce que je n'aime pas à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "Le manque d'écoute de la part des élus, des taxes (foncières, locales, de poubelles) très très élevées."
(mai 2007)
 
L'avis de Monique (Saint-Orens-De-Gameville)
sur la ville de SAINT ORENS DE GAMEVILLE
  Je suis bien...
"Il y a tout ce qu'il faut : médecins de toutes spécialités, écoles, collèges, lycées, commerces, salle de spectacle, associations sportives et culturelles extrêmement diversifiées et actives, vie de quartier, et j'en oublie."
Ce que j'aime à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "La ville à la campagne."
Ce que je n'aime pas à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "Ceux qui râlent parce que les grenouilles font du bruit autour du lac, ou que les arbres des voisins font de l'ombre dans le leur et y laissent tomber des feuilles en automne..."
(avril 2007)
 
L'avis de Valérie (Saint-Orens-De-Gameville)
sur la ville de SAINT ORENS DE GAMEVILLE
  J'habite ici
"Ville agréable avec des habitants plutôt calmes. Il n'y a jamais de souci à Saint-Orens-De-Gameville. Pas de cambriolages, pas d'agressions, vraiment très sympa.  "
Ce que j'aime à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "Le climat, certes parfois un peu trop sec (pour une bretonne!),  le dynamisme de la ville qui veut toujours faire mieux, son côté petit village encore préservé, le marché du samedi matin (très typique) avec des fromages magnifiques et des légumes de petits producteurs qui ont le goût du terroir."
Ce que je n'aime pas à SAINT ORENS DE GAMEVILLE "La circulation du centre-ville et le stationnement parfois très difficile (stationnement difficile donc circulation difficile)."
(mars 2007)
 
L'avis de Guillaume Jon
sur la ville de SAINT ORENS DE GAMEVILLE
  "Ville très dynamique."
(décembre 2004)
 


Chercher une ville  
Top des recherches
© Benchmark Group


 


 
Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters