L’effet dual-screen : quand les développeurs Web voient double

La majorité des logiciels & applications proposent une expérience d’utilisation individuelle. Soutenues par des géants comme Apple, Microsoft ou Samsung, de nouvelles applis bousculent les codes en étendant l'usage à plusieurs individus et sur plusieurs écrans simultanément.

Quels sont les usages possibles de ce type d’applis et comment capitaliser sur cette tendance ?

Repenser l’expérience utilisateur

D’après le Baromètre des Usages Multi-Ecrans publié par iligo le 10 janvier 2013, 71% des Français jugent les tablettes complémentaires à la télévision (+11 points par rapport à la 1ère édition du baromètre en octobre 2010), et 64% la jugent complémentaire au smartphone (+15 points par rapport à octobre 2010). Le dual-screening a donc de beaux jours devant lui.

Les applis dual-screen s’inscrivent ainsi dans la suite logique de l’évolution des modes de consommation de contenus. Misant sur la tendance au multitâche mobile, elles permettent aux utilisateurs d’afficher des contenus, fonctions interactives et données à la fois sur un terminal tactile et sur un téléviseur, et de contrôler les informations diffusées sur leur TV HD depuis leur terminal mobile. D’ailleurs selon Google, il s’agit dans 22 % des cas de rechercher des informations complémentaires sur le programme TV visionné.

Apple a été le premier à proposer ce type d’expérience avec ses terminaux sous iOS permettant la diffusion de contenus sur des téléviseurs. La concurrence n’a pas tardé à lui emboîter le pas. C’est notamment le cas de Microsoft, dont la tablette Surface supporte des applis pour Xbox, de Samsung avec ses fonctions de partage de fichiers multimédias entre tablette et TV, ou encore de Google, qui a lancé des fonctions de partage d’écran basées sur Miracast, un standard développé par la Wi-Fi Alliance. La demande est forte et les architectures technologiques nécessaires sont déjà en place, de quoi présager un bel avenir pour les applis dual-screen.

Transformer le téléviseur en écran pour applis

Jusqu’à présent, les développeurs d’applis dual-screen se sont principalement intéressés à la consommation de vidéos sur le téléviseur, qui n’est autre que la finalité première de la TV. Mais l’approche dual-screen ouvre la voie à bien d’autres possibilités. Les développeurs ont aujourd’hui l’opportunité d’imaginer de nouveaux modes de consommation des contenus et des applications, adaptés à différents contextes d’interaction avec les données, notamment sur grand écran.

Pour ce faire, il leur faudra commencer à envisager la TV comme un support à part entière de diffusion de leurs applications et contenus, avec lesquels les utilisateurs pourront interagir par le biais d’une tablette tactile, que ce soit dans un cadre familial, professionnel (dans les entreprises, cabinets médicaux, centres hospitaliers et magasins) ou encore éducatif.

Un terrain de jeu pour les développeurs

Les applis dual-screen révolutionneront les modes de consommation des applications. De nombreux consommateurs ont déjà recours au dual-screening et les écrans de TV investissent progressivement les espaces de réunion, des tendances qui traduisent une forte demande de nouvelles expériences d’utilisation de contenus. Tout l’enjeu pour les concepteurs et développeurs de contenus Web et d’applis sera d’imaginer des contenus exécutables à la fois sur tablette et TV, offrant sur chaque écran une expérience et des fonctionnalités complémentaires aux utilisateurs ou groupes d’utilisateurs. Nul doute que l’approche dual-screen stimulera la création des millions de Web designers et de développeurs d’applications pour terminaux grand public du marché.

Autour du même sujet