Facebook drague les journalistes en lançant "Signal"

La plateforme Signal permet aux journalistes de faire de la veille, repérer les contenus viraux et publier leurs articles sur le réseau social.

Facebook a dévoilé, jeudi, un nouvel outil destiné aux journalistes : la plateforme "Signal" doit leur permettre de surveiller les informations les plus virales. Le service est disponible pour le réseau social et pour la filiale Instagram. Objectif : remplacer Twitter en tant qu'outil de curation pour découvrir les tendances et les actualités le plus rapidement possible, l'équivalent des Trending Topics sur le réseau de microbloggings. 

Pour l'instant, Signal n'est disponible qu'en anglais. "Nous avons entendu les journalistes qui veulent un moyen facile de faire de Facebook une part plus importante de leur recherche d'informations, avec la possibilité de faire remonter les tendances, photos, vidéos et publications sur Facebook et Instagram qu'ils peuvent utiliser pour leurs histoires", écrit Andy Mitchell, responsable des partenariats avec les médias chez Facebook, dans un post de blog.

Facebook veut conquérir les médias

Le lancement de Signal n'est qu'une nouvelle tentative dans la stratégie de Facebook pour se rapprocher des éditeurs. Le réseau social a ainsi proposé en octobre 2014 de publier les articles directement, à la place des médias, dans le newsfeed. Une initiative qui n'a pas manqué d'inquiéter les éditeurs qui risquent de perdre la main sur la relation au lecteur. En juin, "Instant Article", permettant aux médias partenaires de Facebook de publier des articles en entier et directement sur le réseau social, a ainsi été lancé. Et il y a quelques semaines, "Mentions for Profiles" a vu le jour, un outil qui permet aux personnes dont le profil est vérifié, comme les journalistes, de publier des flux de vidéos en direct. Facebook est en tout cas devenu incontournable : aux Etats-Unis, le réseau social dépasserait même Google comme première source de trafic des médias.

Facebook / Blog