Véronique Morali (Webedia) : "Notre investissement dans MoviePilot est un test sur le marché US"

La présidente du directoire de Webedia, Véronique Morali, explique pourquoi elle a mené la levée de fonds de 16 millions de dollars du site dédié au divertissement et au cinéma.

Satellinet annonçait fin septembre dernier que Webedia venait d'investir 10 millions de dollars dans le cadre d'une levée de fonds de 16 millions de dollars réalisée par la version US de MoviePilot, le site d'information et de divertissement autour du cinéma. Une petite surprise alors que Véronique Morali, présidente du directoire de Webedia, annonçait au début de l'été : "le marché est vaste et compliqué. Il n'est pas question d'y aller avant d'avoir trouvé la bonne configuration de lancement".

Webedia avait-il trouvé dans l'intervalle la bonne configuration avec cette participation minoritaire (une entorse à sa stratégie d'acquisition) pour 14 millions de visiteurs uniques en juillet 2015 ? "Nous connaissions bien les fondateurs dans la mesure où nous leur avions acheté la filiale allemande courant 2014 et nous étions resté en contact avec eux, explique aujourd'hui Véronique Morali. De sorte que lorsqu'ils se sont décidés à ouvrir leur capital, nous n'avons pas hésité." Et même à prendre le lead de cette levée qui permet à Webedia de mettre la main sur 20% d'une société valorisée 50 millions de dollars. "On se met ici dans une position de venture capitalist inhabituelle pour nous. Principalement parce que ce premier pas outre-Atlantique tient vraiment du test." Un test qui correspond toutefois à la philosophie de Webedia : divertissement et cinéma. "Cette levée leur permettra de lancer une nouvelle verticale sur laquelle nous misons déjà beaucoup : le gaming."

Bientôt des papiers au format "Instant Article"

Fort des récents rachats de Mixicom et de Jeuxvideo.com, Webedia est bien implanté en France sur cette thématique qui attire beaucoup de jeunes. Un graal publicitaire qui est un autre des dénominateurs communs à Webedia et MoviePilot. "75% de l'audience du site est âgée de moins de 35 ans". Un jeunisme qui tient au modèle éditorial de MoviePilot que Véronique Morali nous présente comme un "platisher", à la fois site éditorial et plateforme sociale implantée sur Facebook. De fait, MoviePilot revendique près de 40 millions de vidéos vues par mois sur la plateforme de Marc Zuckerberg. "Une belle performance à peine un an après le lancement", s'enthousiasme Véronique Morali. D'autant que le partenariat récent noué avec Facebook autour de la fonctionnalité "Instant Article" devrait permettre à MoviePilot d'augmenter un peu plus son audience sociale.

Contenus éditoriaux et productions participatives

MoviePilot mixe habilement contenus éditoriaux et contenus produits par les communautés de fans. Lesquelles sont placées au cœur du développement de site, sur l'édito donc, mais sur la publicité également. "Les marques et studios lancent des opérations de brand content qui valorisent les plus actifs et les plus passionnés", explique Véronique Morali qui cite l'exemple de cette fan invitée par le studio 20th Century Fox à l'avant-première du film Poltergeist.

Si Véronique Morali concède que les synergies avec les autres activités du groupe Webedia sont pour l'instant quasi nulles (la billetterie de Côté Ciné n'y est par exemple pas installée), le groupe ne ferme la porte à aucune option. "MoviePilot pourrait très bien se lancer sur les thématiques people et cuisine", avance ainsi Véronique Morali. Une certitude, le groupe espère que l'opération lui permettra d'impulser son développement aux Etats-Unis, un marché qui pourrait lui permettre d'internationaliser rapidement son chiffre d'affaires. Avec près de 70% de son audience réalisée en dehors de l'Hexagone pour un ratio d'à peine 20% de son chiffre d'affaires total, le groupe a encore du travail pour atteindre ses ambitions.

Levée de fonds / Webedia