Youtube lance Red, un accès payant à ses vidéos... sans publicité

Contre 9,99 dollars par mois, les utilisateurs pourront aussi accéder à des contenus exclusifs de Youtubers vedettes ainsi qu'à Google Play Music. Suffisant pour les convaincre ?

Depuis sa création en 2005, Youtube ne vit que de la publicité, ce qui lui permet à peine d'équilibrer ses comptes. La filiale de Google vient donc de dévoiler une offre payante qu'elle lancera le 28 octobre aux Etats-Unis et dans d'autres pays en 2016 : Red. Pour 9,99 dollars par mois (comme Netflix), les utilisateurs pourront accéder à l'ensemble des vidéos de la plateforme sans publicité. Ils pourront aussi regarder des contenus exclusifs proposés par des Youtubeurs à succès, mais également enregistrer des vidéos sur ordinateur ou smartphone pour pouvoir les regarder plus tard, sans connexion à Internet. Enfin, les abonnés Youtube Red bénéficieront d'un accès gratuit à l'offre de streaming musical Google Play Music. En revanche, pas de film ou de série TV.

Youtube avait déjà tenté en 2013 de lancer des chaînes payantes, débutant à 99 cents par mois. Cette première incursion dans un modèle d'abonnement n'avait cependant pas convaincu les internautes et ces chaînes ont pratiquement toutes été désertées. Voudront-ils aujourd'hui payer 120 dollars par mois pour voir Youtube sans publicité ?

Les modèles d'abonnement progressent plus rapidement qu'à leurs débuts et l'offre n'a besoin de sésuire qu'une petite portion du milliard d'utilisateurs de Youtube dans le monde pour rapporter un revenu significatif. D'ailleurs le succès de True View, lancé en 2013 pour permettre aux annonceurs de laisser les internautes écourter les spots publicitaires, confirme l'appétence du public pour ce type de consommation.

Concrètement, Youtube conservera 45% du montant des abonnements et redistribuera les 55% restants aux créateurs de contenus, au pro-rata du temps passé par les utilisateurs à visionner leurs vidéos. Cette offre pourrait même contribuer à réhausser le prix des spots publicitaires diffusés sur la partie gratuite, en la débarrassant des internautes allergiques à la publicité pour lesquels les annonceurs seraient ravis de ne pas avoir à payer.

Google / Youtube