Le groupe Dow Jones investit 2 millions d'euros dans l'Opinion

Une prise de participation qui va aboutir à des synergies commerciales et éditoriales entre le Wall Street Journal et le média fondé par Nicolas Beytout.

Nicolas Beytout, le fondateur de l'Opinion, vient d'annoncer avoir fait entrer le groupe Dow Jones au capital de son média moyennant un investissement de 2 millions d'euros. "Un apport en capital, minoritaire, qui va financer notre développement tout en nous permettant de conserver notre indépendance", explique-t-il au Point. Le montant de l'investissement semble, de fait, plutôt symbolique au vue des sommes aujourd'hui investies dans le secteur des médias voire même de la première levée réalisée par l'Opinion à son lancement, de près de 15 millions d'euros.

Filiale de News Corp, l'empire de presse de Ruper Murdoch, le groupe Dow Jones détient des marques aussi prestigieuses que le Wall Street Journal, l'agence financière Dow Jones et le magazine économique Barron's. Autant de marques avec lesquelles Nicolas Beytout escompte développer des synergies. Il évoque d'ailleurs un accord commercial avec le Wall Street Journal qui permettra de proposer aux lecteurs "les services et les informations du Wall Street et du groupe Dow Jones à des conditions extrêmement attractives".  Et d'évoquer également "des échanges de contenus, des événements, des conférences, bref, un ensemble de choses qui vont, je crois, nous faire changer de dimension et de statut".

De quoi permettre à Nicolas Beytout d'atteindre les objectifs fixés au lancement ? Avec une audience online qui évolue entre 250 et 350 000 visiteurs uniques selon les mois d'après Médiamétrie//Netratings, il est encore loin du million de visiteurs uniques visés pour la fin de l'année 2016. Sur le papier, ce sont près de 35 000 exemplaires qui sont écoulés chaque jour. L'augmentation du prix du journal il y a plus d'un an lui permettra d'être en ligne avec ses objectifs de rentabilité, avec une telle diffusion. 

Media / Visiteur unique