Antoine Robin (Spicee) "Nous bouclerons une levée de fonds d'ici le 30 juin"

Projets, accords de distribution... le fondateur du premier pure-player vidéo premium est venu évoquer les actualités de sa société dans #Media.

Le fondateur de Spicee, Antoine Robin, était l'invité de #Media, l'émission dédiée à l'actualité du monde des médias et d'Internet, diffusée en direct sur le JDN, en partenariat avec CBNews. Cet ancien directeur général d'Havas Productions a lancé en juin 2015 un nouveau média vidéo, produit et diffusé sur le digital avec Jean-Bernard Schmidt, ancien directeur de la rédaction de l'émission Capital. 

Deux ans plus tard, l'offre commercialisée 9,99 euros par mois, séduit plus de 8 000 abonnés. "Avec un faible taux de churn de 2 à 3%", se réjouit Antoine Robin. 40% des abonnés de la plateforme ont moins de 30 ans et l'audience est répartie à parts égales entre hommes et femmes. "Ce qui est assez inédit pour un site d'info."

Une levée finalement inférieure à 7 millions d'euros 

L'un des grands chantiers de la plateforme, c'est le développement de Spicer's, un réseau social dans lequel les créateurs de contenus peuvent déposer leur production. Un contenu ensuite éditorialisé par les équipes de l'éditeur et qui peut faire l'objet de financement par Spicee et la plateforme de crowdfunding, KissKissBankBank.

"Le produit intéresse énormément les investisseurs avec lesquels nous discutons." Spicee compte boucler une nouvelle levée de fonds d'ici le 30 juin. Le montant sera finalement inférieur au 7 à 10 millions d'euros annoncés l'été dernier. Pas par manque d'ambition mais parce que, Spicee a réussi à nouer des accords de distribution avec des opérateurs. Ses besoins en cash-flow sont désormais mois importants.

"Nous allons annoncer dans deux jours des partenariats de distribution avec une plateforme online présente à l'international et un opérateur telecom français", annonce Antoine Robin. Avec la clé, du partage de revenus sur des tarifs établis par les deux parties.

Déjà présent dans 6 pays, dont l'Inde et le Brésil, Spicee ne se fixe aucune limite. Lorsqu'on lui demande s'il vise toujours le cap de 50 000 abonnés d'ici fin 2017, Antoine Robin répond : "Oui, et pourquoi pas 100 000 voire 200 000 !" 

Media / Hashtag Media