"L'acquisition de Marco Vasco ferait du Groupe Figaro le second acteur français du voyage sur-mesure"

Le directeur général adjoint de Groupe Figaro explique pourquoi il entre en négociations exclusives avec le voyagiste, un an après le rachat de Les Maisons du Voyage.

JDN. A peine un an après le rachat de Les Maisons du Voyage, Groupe Figaro entre en négociations exclusives pour l'acquisition du groupe Marco Vasco, autre spécialiste du voyage sur-mesure. Pourquoi renforcer votre implantation dans ce secteur ?

Jean-Luc Breysse, directeur général adjoint du groupe Figaro. © Le Figaro

Jean-Luc Breysse (Le Figaro). Cette opération est d'abord le prolongement d'une stratégie de diversification réussie dans le "hors média" qu'il s'agisse du secteur des services avec Figaro Classifieds ou La Chaîne Météo, du e-commerce avec TickeTac ou ici, du voyage. Le segment du voyage sur-mesure est une piste de développement très intéressante pour le Groupe Figaro car très cohérente avec les aspirations et les intérêts de nos lecteurs sur papier comme sur le Web.

L'acquisition de Les Maisons du Voyage en est un bon exemple puisqu'en l'espace d'un an nous avons réussi à faire croître son chiffre d'affaires de 20% en mettant en place des synergies avec d'autres actifs du groupe, dont notre audience de près de 30 millions de visiteurs uniques et une expertise pointue en matière de traitement de la data. Nous adopterons la même démarche en ce qui concerne Marco Vasco, un pionnier du secteur, dont l'activité a crû de 10% en 2017 avec un chiffre d'affaires de plus de 65 millions d'euros en 2017.

Quel sera le poids du Figaro dans le secteur ?

L'acquisition de Marco Vasco ferait du pôle voyage du Groupe Figaro le second acteur français du voyage sur-mesure, avec un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros. Je pense que nous sommes à un tournant alors que ce marché, où la concurrence est encore très éclatée derrière le leader Voyageurs du monde, risque de se concentrer. C'est déjà le cas chez nos voisins allemands et anglais.

C'est d'autant plus important de peser sur ce marché qu'il bascule progressivement vers le digital. Les premières prises de contact commerciales et la conquête des clients s'opèrent de plus en plus sur les espaces Web, là où les investissements sont très lourds. Le rapprochement entre les deux entités va permettre de mieux amortir ces investissements en technologie et marketing. Des investissements qui nous permettront d'être encore plus pertinents dans la segmentation des bases de données client et le ciblage des prospects, pour au final générer plus de leads chez nos deux voyagistes. C'est exactement le sens de ce que nous avons fait dans l'e-commerce suite au rachat de Ticketac.

Pensez-vous rapprocher les deux marques Les Maisons du Voyage et Marco Vasco ?

"Les deux marques Les Maisons du Voyage et Marco Vasco resteront distinctes"

Les deux agences, qui ont fait la démonstration de leur succès au fil de leur histoire, sont très complémentaires et ont chacune des compétences distinctives. Pas question donc de les fusionner sous une seule marque. Le groupe Les Maisons du Voyage a pour lui 25 ans d'expertise dans le voyage de destination. Marco Vasco a de son côté montré son expertise en matière de e-commerce. L'ambition est d'irriguer chacune des entités avec les compétences de l'autre. Nous allons pour se faire constituer un comité du voyage qui sera piloté par les dirigeants de ces deux groupes, Geoffrey de Becdelièvre et Arthur Courtinat.

Et toujours