Deezer supprime la restriction d'écoute sur le Web et mobile

La plateforme française répond à son grand rival, Spotify, qui avait lancé une démarche similaire 4 mois plus tôt.

La bataille fait rage sur le secteur de la musique en ligne. La plateforme française, Deezer, vient en effet d'annoncer qu'elle n'imposerait plus de limite d'écoute sur le web, mobile et sur tablette à ses utilisateurs gratuits. Une décision attendue, quelques mois après celle identique prise par son grand rival, Spotify. "Il nous a semblé important de proposer une expérience enrichie sur mobile pour que les utilisateurs puissent découvrir à quoi ça ressemble", a justifié le directeur général de Deezer France, Simon Baldeyrou, à l'AFP. Avec la montée en puissance de la mobilité dans l'écoute de musique en ligne, une telle décision paraissait effectivement inéluctable. Et ce même si elle est risquée financièrement, les abonnements payants étant bien plus rentables que le financement par la publicité. Car entre Deezer, Spotify et bientôt BeatsMusic, c'est à qui saura séduire le plus de nouveaux utilisateurs, quitte à les transformer en clients payants plus tard.

Deezer en profite pour enrichir son offre de streaming gratuit, en annonçant que les utilisateurs pourront écouter sur mobile une radio personnalisée, basée sur leur librairie et leurs écoutes et enrichie par des titres proches. Annoncée, il y a quelques mois, l'application Deezer pour Mac et PC fait par ailleurs son arrivée et permettra de synchroniser tous ses fichiers musicaux. Deezer comptait fin 2013 près de 5 millions d'abonnés uniques, pour près de 60 millions d'utilisateurs revendiqués. 

 

Deezer / Musique en ligne