LeGuide et la pub plombent l'activité numérique de Lagardère Active

LeGuide souffre de la concurrence de Google et le marché publicitaire est en berne. Son activité de production TV se repliant également, Lagardère Active recule de 10% au 4ème trimestre 2013.

Au 4ème trimestre, Lagardère Active enregistre un chiffre d'affaires en recul de -10,4% à 309 millions d'euros. Un repli lié à la baisse de la production TV (-23,4%), mais aussi des activités numériques. Celles-ci "connaissent  un trimestre difficile (-8,6 % en données comparables) imputable à l'évolution défavorable du marché publicitaire et à la situation du groupe LeGuide, affecté par l'offensive de Google sur le marché des guides shopping", indique le groupe. Lequel rappelle qu'une procédure est actuellement en cours à la Commission européenne, qui examine les propositions de Google pour rétablir un environnement concurrentiel plus équilibré (lire l'article Antitrust : les concurrents de Google veulent faire plier Bruxelles, du 06/2/2014).

L'activité de presse magazine de Lagardère Active affiche pour sa part une décroissance des ventes de 5,6%, tirée vers le bas par la chute des recettes publicitaires (-10,9%), tandis que le chiffre d'affaires de la diffusion ne se replie que de -1%. Lagardère a décidé il y a quelques mois de céder dix de ses magazines (Auto Moto, Be, Campagne et Décoration, Le Journal de la Maison, Maison & Travaux, Mon Jardin Ma maison, Psychologies Magazine, Union, Première et Pariscope). Parmi la flopée des 25 offres reçues par Lagardère, trois tiendraient la corde. Celle de Didier Quillot (ex patron de Lagardère Active), Marc Menasé (Meninvest) et Alexis Caude (Newsweb). Celle de Pascal Chevalier (Reworld Media), de Truffle et d'Idinvest. Et enfin celle de Marc Laufner (NewsCo) (lire l'article Rachat des titres Lagardère : Didier Quillot, Pascal Chevalier et Marc Laufer favoris, du 23/1/2014).

Google / Marché publicitaire