Ces projets qui vont dépoussiérer le journalisme en ligne Project X, lancé par une pointure du journalisme politique

Fin janvier, un simple tweet a provoqué un mini-séisme dans le monde des médias. L'un des blogs politiques les plus lus des Etats-Unis, Wonkblog, abrité par le prestigieux Washington Post, annonçait le départ de son fondateur : Ezra Klein. Figure du journalisme politique outre-Atlantique, ce dernier a décidé de quitter son employeur après que celui-ci a refusé de financer son nouveau projet, un site qui fait l'effort de placer chaque information dans son contexte, en l'accompagnant d'archives et d'éléments pédagogiques. Une décision qui peut paraître étonnante de la part d'un média racheté récemment Jeff Bezos, a priori peu réfractaire au changement, mais qui s'explique par les conditions qu'Ezra Klein assortissait au lancement : une enveloppe de près de 10 millions de dollars et le recrutement d'une trentaine de collaborateurs. Ce pari n'a en revanche pas effrayé le groupe média qui monte aux Etats-Unis, Vox Media, la marque ombrelle de sites tels que The Verge, SB Nation ou Polygon, qui a depuis annoncé le lancement de ce "Project X".

Donner une nouvelle vie aux anciens papiers et archives 

"Nous allons couvrir tous les sujets depuis les réformes fiscales jusqu'à la série True Detective, mais au lieu de laisser chaque papier prendre la poussière dans les archives, nous les utiliserons pour construire et mettre à jour les outils permettant une meilleure compréhension des sujets que nous abordons", plaide Vox Media dans une annonce de recrutement.  Un postulat dont on peut penser qu'il s'appuiera sans doute sur l'un des outils qu'Ezra Klein avait imaginé pour le Washington Post, baptisé "Know More", qui permettait à l'utilisateur d'aller plus loin dans les explications pour assouvir sa curiosité.

Chorus, une plateforme de production de contenus qui fait rêver

Vox, fort d'une levée de 70 millions de dollars et d'une croissance externe plutôt poussée (en particulier via l'acquisition du média Curbed pour 25 millions de dollars fin 2012), dispose de solides arguments pour accompagner Ezra Klein dans son projet. A commencer par une plateforme nouvelle génération, Chorus, que Techcrunch a pris soin d'analyser en long et en large, mettant en avant ses avantages en termes d'analyse sémantique (pour le référencement), fluidité et flexibilité pour la couverture de lives. L'enjeu sera de taille pour Ezra Klein qui, s'il bénéficiera du soutien technologique et financier de Vox Media, devra réussir son pari de faire de l'info sans succomber à la tentation de la teinter d'un vernis "people", à l'instar de ce que proposent Buzzfeed ou le Huffington Post. Et c'est peut-être finalement là son plus gros défi... 

Media / Jeff Bezos