Valéry Gerfaud (M6 Web) "Netflix pourrait déstabiliser l'écosystème audiovisuel français"

 Valéry Gerfaud M6 Web DDN Arrivée de Netflix, partenariat avec Facebook et second écran... Le directeur général de M6 Web, Valéry Gerfaud, répondait à vos questions dans "Les Décideurs du Net".

Valéry Gerfaud, directeur général de M6 Web, était l'invité de l'émission "Les Décideurs du Net", présentée par le JDN et Décideurs TV en partenariat avec Offremedia, ce jeudi à 12h30. Il venait notamment évoquer le déploiement de la plateforme Web de ses chaînes TNT, 6play, expliquant que "depuis le lancement, il y a trois mois, ce sont 200 millions de vidéos qui ont été vues, soit plusieurs dizaine de pourcents de croissance par rapport à l'année". Parmi les principaux enjeux de 2014, on retrouve le second écran qui permet de "créer des dispositifs qui enrichissent l'émission diffusée en live et de rendre les spots de publicité plus interactifs. Deux aspects qu'il s'agira d'industrialiser et massifier."

Lorsque l'arrivée de Google, Facebook et bientôt Netflix dans son écosystème est évoquée, Valéry Gerfaud prévient : "une large partie de l'écosystème audiovisuel français repose sur les épaules des groupes de télévision. Attention à ne pas déstabiliser l'ensemble de cet écosystème en laissant entrer des acteurs qui ne suivent pas les mêmes règles que nous. Si on veut inciter les Netflix et consorts à venir, profitons-en pour assouplir nombre de règles obsolètes que les chaînes de télévision doivent suivre", précise Valéry Gerfaud. Exemple à la clé : "si une chaîne de télévision finance une production, il faut qu'une large partie des droits lui revienne" 

Autre géant américain avec lequel il faut composer Youtube. "C'est un partenaire avec lequel nous travaillons dans le cadre de notre chaîne Golden Moustache", explique-t-il. De là à y diffuser des contenus issus de la TV ? "Il n'est pas question de mettre nos contenus TV sur Youtube comme l'a fait Canal ++", tranche-t-il toutefois.

M6 / CANAL +