Le bois le plus cher du monde

Bois le plus cher L'acajou de Cuba est extrêmement rare et onéreux, mais son usage est aussi très limité.

swietenia mahogany
L'acajou de Cuba est le bois le plus cher, mais son commerce est règlementé. © Ming-I Weng / Flickr

L'acajou de Cuba (Swietenia mahogani) est un bois rouge et tendre. Très recherché au 19e siècle, il a beaucoup servi pour la fabrication des meubles de style Empire. Aujourd'hui, c'est le bois le plus cher sur le marché, d'après Les fils de J. George, un des principaux ébénistes français. Son prix actuel : 30 000 à 50 000 euros le mètre cube. Contrairement à ce que son nom laisse penser, l'acajou de Cuba ne provient pas forcément de cette île mais peut venir de toute la zone caraïbe (Floride, Jamaïque, Saint-Domingue...).
Depuis 1992, l'acajou de Cuba est classé en annexe II du CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction), ce qui signifie qu'un certificat est nécessaire aussi bien à l'exportation qu'à l'importation. "Beaucoup de consommateurs et même de professionnels sont persuadés que ce bois est interdit", regrette Frédéric George, le gérant de Les fils de J. George. "Du coup je n'en vends pratiquement pas, à part pour restaurer ponctuellement un meuble ancien. Je suis toujours sur un stock vieux de 20 ans".
Outre l'ébénisterie, l'acajou antillais est également recherché pour ses propriétés médicinales et soi-disant aphrodisiaques.
D'autres bois, dont la demande est plus importante, atteignent des prix élevés, comme l'ébène du Laos ou du Gabon, le bois de rose ou de violette. Des essences vendues entre 15 000 et 20 000 euros le mètre cube.

 

Les plus chers

Autour du même sujet