Une activité de restauration d'orfèvrerie ancienne

Depuis les années 1970, la maison Richard Orfèvre a intégré également la restauration de pièces, une activité qui lui a permis de se distinguer de ses concurrents à une époque où l'argenterie passait de mode. Elle représente le plus gros de son activité aujourd'hui. L'atelier travaille aussi pour des détaillants, des marchants d'art et des antiquaires.
©  Cécile Debise/JDN