Pourquoi privilégier les fonds actions 0%

Aujourd’hui, plus de 30 000 fonds sont proposés aux épargnants, soit bien plus que le nombre de valeurs cotées à la Bourse de Paris. Cette offre particulièrement importante constitue pour la plupart d’entre nous un véritable casse tête. Alors comment faire pour choisir les meilleurs fonds ?

Les épargnants qui investissent en bourse sur des titres de sociétés veulent, en risquant leurs capitaux, participer au financement des entreprises. Ils sont motivés par l’espoir, en cas  de succès, de recevoir un jour leur part de la valeur créée. Ce système sur lequel tous les grands pays occidentaux libéraux ont bâti leur prospérité depuis bientôt deux siècles a subi, ces dernières décennies, une importante mutation.
L’épargnant individuel tend à se lasser  de scruter les données financières des sociétés, de supputer l’évolution de leurs perspectives ou d’évaluer les chances des différents secteurs tout en gardant un œil sur la politique monétaire, les statistiques économiques et bien d’autres facteurs qui vont déterminer le sort de ses placements. Il préfère confier ce travail très astreignant à un gérant de fonds compétent bien plus disponible et mieux équipé que lui pour le faire.

Les avantages de la gestion collective

La gestion collective via les OPCVM (SICAV et Fonds Communs de placement) offre de nombreux  avantages :
  • Moins de transactions, donc moins de frais.
  • Moins d’émotions et de doutes provoqués par des variations brutales de cours.
  • Moins souvent l’impression de se faire piéger par des manipulations de traders.
  • Des décisions de gestion moins fréquentes et demandant moins de travail de préparation.
  • De larges opportunités de diversification même pour de petits capitaux.
  • La possibilité de s’appuyer sur le talent et l’expérience de gérants professionnels et cela à peu de frais, même pour de petits portefeuilles.

Une migration progressive depuis 20 ans

La prise en compte de ces considérations a provoqué sur tous les marchés matures des pays occidentaux la même migration progressive vers la gestion collective. Le recours aux OPCVM s’est imposé en France, notamment dans le cadre du PEA et du contrat d’assurance-vie. La gestion collective n’a pas cessé de s’y étendre jusqu’à couvrir aujourd’hui plus de 50% du patrimoine financier total.

Une migration inéluctable depuis l’avènement d’Internet

L’arrivée d’internet et des courtiers en ligne est venue accélérer cette évolution. Comme aux États-Unis, des Fonds 0% sont maintenant proposés en ligne sans droits d’entrée ni de sortie. Pour le client cela représente une économie significative de 1 % à 5 % ! Autre avantage, les comparaisons de performances entre différents fonds s’en trouvent simplifiées et directement exploitables.
Pour résumer, si l’épargnant se tourne vers la gestion collective, c’est parce qu’il réalise qu’elle lui coute moins cher et qu’elle lui simplifie la vie.

Le problème du choix des fonds demeure

Un problème simplifié n’est pas pour autant résolu. L’épargnant doit encore trouver des gérants de fonds à qui faire confiance pour choisir parmi les quelque 30 000 Fonds disponibles en France.
Plusieurs questions se posent à lui :
  • Quels fonds présentent les meilleurs atouts pour délivrer demain une performance supérieure ?
  • Combien de temps faut-il les garder et quand les arbitrer pour passer à des fonds plus prometteurs ?
  • Mes interlocuteurs habituels sont-ils les plus compétents et les plus désintéressés pour me guider ?
C’est justement pour répondre à ces questions que j’ai eu l’idée de créer Lesmeilleursfonds.com

Aux États-Unis, plusieurs newsletters dédiées à la gestion des fonds 0% ont, depuis longtemps déjà, pignon sur rue. Il n’en existait aucune en France. LesMeilleursFonds.com ouvre la voie. Grâce à cette initiative, les investisseurs privés français vont pouvoir retrouver chaque mois, un classement exclusif de près de 300 fonds sans droit d’entrée ni de sortie.  Ils disposeront aussi de nombreuses recommandations afin de se constituer un  portefeuille ou de diversifier une partie de leurs placements à travers les fonds 0 % les plus performants du moment. Et ce, en y consacrant moins d’une heure par mois !

OPCVM