Les 3 raisons d'investir dans le Bordeaux 2015

La campagne des Primeurs en Bordeaux 2015 a commencée fin avril 2016 : les notes des critiques sont excellentes et les premières offres de prix des Châteaux de Bordeaux nous incitent à penser que ce millésime pourrait constituer une véritable opportunité pour une cave patrimoniale. Voici 3 bonnes raisons d'investir dans le Bordeaux 2015.

  1. Un millésime de très grande qualité

    En l’absence de Robert Parker, nous avons compilé et calculé une valeur moyenne des notes de 7 grands critiques de renommée internationale sur les millésimes 2009, 2010 et 2015. Ces critiques sont : Neal Martin (successeur désigné de Robert Parker pour le Wine Advocate), James Moesworth (Wine Spectator), Jancis Robinson, Jean-Marc Quarin, Antonio Galloni (Vinous), James Suckling et René Gabriel.

    Le tableau ci-dessus qui porte sur une vingtaine de Grands Crus Classés de Bord.


  2. Un millésime séducteur et charmeur

    La dégustation des vins a permis de mettre en évidence dans toutes les appellations de Grands Crus classés de Bordeaux que le millésime 2015 pourra facilement se boire jeune et pourtant bénéficiera d’un très long potentiel de garde. C’est un scénario idéal quand on sait que la consommation intermédiaire est le facteur clé de la prise de valeur d’un vin. A cela il faut ajouter que 2015 est également une très grande année en blanc sec et liquoreux à Bordeaux, mais aussi en Bourgogne, en Champagne, en Alsace et en Vallée du Rhône. Un millésime d’exception est un millésime qui traverse le temps parce qu’il est réputé dans toutes les régions.


  3. Des prix en retrait par rapport aux millésimes 2009 et 2010

    Comparativement aux millésimes 2009 et 2010, les prix devraient se situer en repli pour les plus grands Châteaux et offrir une respiration aux cours pour évoluer vraisemblablement en territoire positif. A ce jour les niveaux de prix fixés par les Châteaux sont globalement en retrait. Si la tendance se confirme, investir dans le millésime 2015 pourrait s’avérer gagnant pour l’amateur de vin.

    Nous attirons l’attention sur le fait que l’achat en primeur présente des facteurs de risque. La performance des valeurs présentées ne pourra se mesurer qu’à l’aune des millésimes futurs.

Autour du même sujet