La nouvelle révolution de l’assurance auto connectée

De plus en plus d’assureurs proposent aux automobilistes une assurance auto connectée, qui prend en compte des données sur la conduite en temps réel.

La multiplication des voitures connectées a offert aux compagnies d’assurance de nouvelles perspectives. Depuis quelques années, elles s’attachent notamment à déployer un système de "payez comme vous conduisez", qui consiste à analyser les données sur le comportement de conduite de l’assuré pour moduler sa prime d’assurance en fonction d’une note. C’est ce qu’on appelle l’assurance auto connectée, et c’est déjà une réalité !

La télématique appliquée à l’automobile

56% des automobilistes français seraient prêts à communiquer des informations personnelles sur leur conduite à leur assureur, selon un rapport de PwC. Et 70% d’entre eux accepteraient d’installer un capteur de données dans leur véhicule, pour transmettre ces informations en temps réel. Les Français seraient-ils donc prêts à adopter le système "payez comme vous conduisez" ("Pay how you drive"), la révolution de l’assurance voiture ?

Depuis deux ans, plusieurs assureurs ont mis en place des applications mobiles qui aident les automobilistes à conduire mieux : conseils d’éco-conduite, informations sur la consommation de carburant et sur le comportement du conducteur... Ces applications ont aussi une autre vertu : celle de permettre aux assureurs d’adapter leurs primes en fonction du profil de leurs assurés.

L’application fonctionne en trio avec un capteur installé dans la voiture, qui collecte les données de conduite, et un GPS. Ces données sont transmises via le téléphone de l’assuré. Grâce au GPS, le boîtier est capable de prodiguer des conseils en temps réel, en fonction de l’itinéraire et des points délicats de la route.

Jusqu’à quatre facteurs peuvent être pris en compte en fonction des systèmes :

  • La vitesse (conduire en respectant les limitations)
  • L’accélération (éviter les changements brusques de vélocité)
  • Le freinage (bannir les freinages brutaux)
  • La façon de prendre les virages (gérer sa vitesse et sa tenue de route).

L’assurance auto connectée : une façon de récompenser le conducteur vertueux

A partir de ces quatre facteurs, l’assuré reçoit une note qui valide (ou non) sa conduite. L’automobiliste est ainsi poussé à améliorer son mode de conduite et à rouler plus sereinement. Outre un comportement vertueux, l’application encourage une conduite éco-responsable, comme le fait l’outil Ecorouler de la Maaf depuis deux ans.

L’objectif pour les assureurs ? Réduire le risque d’accident chez leurs assurés. Conduire mieux et plus lentement, être plus attentif aux autres sur la route, c’est encore le meilleur moyen de diminuer l’accidentologie. Pour les compagnies d’assurance, moins d’accidents, c’est aussi moins de frais. En retour, l’assuré y gagne une diminution de sa prime d’assurance.

La réduction du coût est l’avantage numéro un de l’assurance voiture connectée. Les assureurs proposeront de plus en plus des offres modulables, inspirées des forfaits téléphoniques : sur une base mensuelle de X euros, le conducteur paiera moins s’il fait preuve d’un comportement vertueux sur la route, plus s’il adopte une conduite considérée comme dangereuse. Aujourd’hui, le consentement d’un automobiliste quant à l’envoi de ses données peut lui faire économiser jusqu’à 30% sur sa prime d’assurance.

Quels sont les avantages d’une assurance voiture connectée ?

  • Des réductions à effet rapide sur la prime d’assurance
  • Tous les profils de conducteurs peuvent demander à en bénéficier
  • Les données privées restent protégées
  • En cas d’accident ou de panne, l’assureur peut assister l’automobiliste au plus vite
  • Le conducteur apprend à moduler sa conduite en fonction des situations et à adopter un comportement vertueux au volant.

Une révolution dans le monde de l’assurance auto

Il s’agit rien de moins que d’une véritable révolution : traditionnellement, une assurance est liée à un véhicule, pas à son conducteur. L’assurance auto connectée change la donne, intégrant une mutation profonde de la consommation des produits assurantiels automobiles.

Reste à savoir ce qu’il va advenir de toutes ces données. Certes, elles sont sécurisées par le partenariat obligatoire entre les assureurs et la CNIL, et certaines d’entre elles ne sont même pas collectées. Mais comment en être sûr ? A charge aux assurés de demander à leur compagnie ce qu’elle compte faire de leurs données et de bien lire les conditions générales d’utilisation de l’application dans leur contrat d’assurance auto connectée.

Bien entendu, tout cela n’a rien d’une opération philanthropique pour les assureurs. En proposant un tel système, dont le résultat peut être une baisse attrayante de la prime, l’assurance voiture connectée permet également aux compagnies d’assurance de mieux protéger les assurés contre le vol, et de mieux se prémunir elles-mêmes contre la fraude.

Le boîtier embarqué collecte ainsi des informations sur la position géographique et sur les conditions d’un accident, de telle façon que l’assureur peut connaître dans le détail les circonstances de l’événement et attribuer la responsabilité au plus juste. Dans un avenir proche, l’assureur pourra donc refuser d’indemniser un automobiliste qui aura tenté de dissimuler sa propre erreur.

Mais cela, c’est le versant négatif. Le versant positif, c’est qu’à la suite d’une collision, l’automobiliste sera pris en charge immédiatement sans avoir à passer des heures au téléphone : envoi d’une ambulance si besoin, mise à disposition d’une dépanneuse et d’un véhicule de remplacement le cas échéant, indemnisation directement sur le compte en banque de l’assuré, etc. L’assurance voiture connectée est donc, aussi, la garantie d’un règlement plus rapide et plus efficace des sinistres.

Voiture connectée