Les maîtres-restaurateurs ont droit à un crédit d'impôt pour réaliser leurs travaux

Si le maître-restaurateur dirige plusieurs entreprises, le crédit d'impôt est accordé à une seule entreprise. © Maksim Shebeko Fotoliacom
Maître-restaurateur, un titre tout aussi prisé que les avantages fiscaux auxquels il ouvre droit. Les rares professionnels du secteur qui obtiennent ce Graal – décerné par l'Etat, principalement en raison de la fraicheur des produits utilisés – entre le 15 novembre 2006 et le 31 décembre 2017 peuvent prétendre à un crédit d'impôt égal à 50% des dépenses engagées sur une durée maximale de trois ans pour financer la modernisation de leur établissement. Le montant du crédit d'impôt est plafonné à 30 000 euros.
  • Coût estimé pour l'Etat en 2015 : 4 millions €
  • Nombre de bénéficiaires en 2013 : 865 entreprises
  • Année de création : 2006