Les terres rares

Certaines terres rares offrent des perspectives de rendement attractives. Mais les raisons de se méfier ne manquent pas. © ebenart Fotoliacom
Pour celles et ceux qui ont le goût du risque, les terres rares représentent une opportunité d'investissement. Ces métaux entrent dans la fabrication de nombreux produits, comme les ampoules LED, les smartphones ou encore les voitures électriques. C'est l'un des arguments mis en avant par les brokers spécialisés, comme la société de négoce MTL Index, pour inciter les investisseurs à mettre la main au portefeuille.
Mais attention avant de sauter le pas. D'abord, certaines terres rares sont moins rares, justement, que d'autres. Ce n'est pas le cas du dysprosium et du terbium, par exemple, qui, elles, sont assez recherchées. Par ailleurs, les prix sont volatiles. Les cours se sont envolés en 2011, lorsque la Chine a stoppé les exportations de terres rares vers le Japon, et ont baissé depuis. A noter aussi que les terres rares sont peu liquides, c’est-à-dire qu'il peut se passer du temps avant qu'elles ne trouvent un acquéreur. Mieux vaut choisir un opérateur réglementé.