Le montant des prestations sociales ne baissera plus

Une règle, dite "de bouclier", empêchera les prestations sociales de diminuer en cas d'inflation négative, ce que ne permet pas la règle de calcul actuelle. © Syda Productions Fotoliacom
Avec une application stricte de la méthode de calcul des prestations sociales (aides au logement, RSA, indemnisation du chômage, prestations familiales…), "le gouvernement aurait dû diminuer les prestations familiales  (dont font partie les allocations familiales, NDLR)  de 0,7 point" au 1er avril 2015, écrit le ministère de l'Economie. Le PLF et le PLFSS prévoient donc l'instauration d'une règle dite "de bouclier" visant à garantir le maintien des prestations à leur niveau antérieur en cas d’inflation négative.
Autre mini révolution prévue pour l'an prochain : les prestations sociales ne seront plus revalorisées sur la base de l'évolution prévisionnelle mais constatée des prix (inflation, hors tabac, en moyenne annuelle sur les 12 derniers mois), ce qui rendra inutile toute correction a posteriori. Dernier changement : toutes les prestations sociales et minima sociaux (hors retraites qui resteront réévaluées au 1er octobre) seront désormais revus au 1er avril.