… ou virtuelle

Parmi les conditions à bien vérifier lorsqu'on se constitue une cave virtuelle, celles de stockage et de sortie. © devrim pinar Fotoliacom
Si vous manquez de place ou rechignez à investir dans une cave physique, rabattez-vous sur les caves virtuelles ou "papier". Leurs promoteurs agissent comme des vendeurs de fonds commun de placement (FCP) ou de Sicav (pour société d'investissement à capital variable) : vous souscrivez des parts, et ils constituent pour vous des "bouquets" de millésimes et crus. A la sortie, vous pouvez soit récolter de vraies bouteilles, soit des plus-values en cash. Etudiez bien les frais attachés à ces véhicules, leur liquidité ainsi que les conditions de stockage et de sortie. Par-dessus tout, restez à l’écart de ceux qui vous proposent des vins légendaires qui ne vous seront jamais livrés.