Effectuer des travaux de restauration immobilière

Attention : toutes les dépenses de restauration n'ouvrent pas droit à la réduction d'impôt Malraux. © Jean-Jacques Cordier - Fotolia.com
Les dépenses de restauration d’immeubles bâtis, lorsqu'ils se situent dans des secteurs géographiques protégés et que les propriétaires s'engagent à les louer nus pendant 9 ans, ouvrent droit à une réduction d'impôt sur le revenu. En 2016, plus de 9 500 ménages en ont profité. Le taux de cet avantage fiscal, dit "Malraux", varie en fonction de la zone dans laquelle se trouve le bien et de la date à laquelle l'opération a été engagée. Il atteint 30% lorsque les dépenses sont effectuées pour des locaux qui se trouvent dans un secteur sauvegardé (pour les opérations engagées à partir de 2012).
La réduction d'impôt est calculée sur les dépenses éligibles (certaines charges foncières de droit commun, comme les primes d'assurance, et certaines dépenses spécifiques, comme les travaux de démolition imposés par l'autorité publique), dans la limite de 400 000 euros d'investissement sur 4 années consécutives.