… et dans les autres

Le déficit foncier peut se reporter sur 10 ans. © herreneck - Fotolia.com
Les dépenses de travaux d’entretien, de rénovation et d’amélioration supportées par le propriétaire d'un logement ancien destiné à la location sont, sous conditions, déductibles des revenus fonciers. Le bien n'étant pas loué pendant la durée les travaux, l’année au cours de laquelle ils sont effectués se termine généralement par ce qu'on appelle un déficit foncier : le montant des charges dépasse celui des loyers perçus. Ce déficit est imputable sur les autres revenus fonciers du propriétaire ou, s’il ne possède que le bien qui a fait l'objet de travaux (en plus de sa résidence principale), sur son revenu global, dans la limite de 10 700 euros de déduction. La fraction de déficit supérieure à ce plafond est reportable et imputable sur les revenus fonciers des 10 années suivantes. Dépêchez-vous : seules les dépenses payées avant le 31 décembre prochain vous permettront de bénéficier du dispositif de déficit foncier dans votre déclaration des revenus 2017.