La BioTech fait rêver les fonds

Les perspective de juteuses introductions en bourse font rêver les fonds qui investissent des millions alors que certaines entreprises en sont encore au stade du développement d'un produit. © Alex_Traksel
Ces derniers mois, les fonds d'investissement ont misé des centaines de millions sur de petites sociétés de BioTech. Prenez Denali, qui développe des traitements contre les maladies dégénératives. Sans produit à vendre, elle a levé en juin dernier la bagatelle de 217 millions de dollars pour son premier tour de table. Du jamais vu. Dans la foulée, la Française DBV a levé 218 millions d'euros. D'autres start-up, comme Cellectis et Erytech Pharma ont, elles aussi, bénéficié des largesses des fonds qui rêvent tous de BioTech en espérant récupérer leurs investissements grâce à une introduction en bourse. Flagship Venture vient ainsi de créer un fonds de 500 millions de dollars qui leur est dédié, dans la veine des très puissants fonds Baker Brothers et Orbimed. Pour l'instant, tout cela se passe essentiellement aux Etats-Unis, faute de fonds suffisamment spécialisés en Europe.