"Ce graphique doit rendre la vie infernale aux Saoudiens"

La production de l'OPEP a été relativement stable pendant une décennie alors que la croissance de la demande mondiale en pétrole s'est déplacée vers les frackers américains (les exploitants du gaz de schiste). Lorsque le cartel de l'OPEP a restreint la production pour préserver les prix, d'autres se sont emparés de sa part de marché. Par conséquent, en novembre 2014, l'OPEP, dirigée par l'Arabie Saoudite, s'est embarquée dans un jeu dangereux pour voir qui supporterait le plus longtemps un effondrement des prix de l'or noir. Dans cette guerre des prix, le prix déterminant n'est pas celui qui équilibrera les budgets – allant de 208 dollars le baril en Libye à 52 dollars le baril au Koweit. Il ne s'agit pas non plus du "cycle complet" ou du coût total de production, qui s'élève à environ 50 dollars par baril pour les nouvelles huiles de schiste américaines. Il s'agit des coûts marginaux qui oscillent entre 10 et 20 dollars par baril dans le bassin permien texan et le golfe Persique. Voilà ce que je prévoyais début 2015 quand le baril coûtait plus de 60 dollars et je maintiens mes prévisions surtout maintenant que les ressources commencent à ne plus disposer d'assez d'espace de stockage.
Gary S , président, A. Gary Shilling & Co
©  Business Insider