L'indemnité de départ volontaire

Pour l'imposition de vos indemnités de départ volontaire, vous pouvez choisir le système du quotient. © dmbaker/123RF
Perçues hors plan social, les indemnités de départ volontaire sont imposables dès le premier euro et doivent donc figurer sur votre déclaration de revenus. Y compris lorsqu'elles sont attribuées dans le cadre d'un accord de GPEC. Pour atténuer les effets de la progressivité de l'impôt, vous pouvez opter pour le système d'imposition dit "du quotient", qui revient à ajouter le quart de l'indemnité de départ volontaire à la rémunération principale et ensuite à multiplier par quatre le surplus d'impôt correspondant.
Pour ce faire, déclarez vos indemnités dans la case ØXX prévue à cet effet en page 3 du formulaire n°2042. N'oubliez pas de détailler sur les lignes dédiées ou sur papier libre le montant et la nature de ces revenus. Si vous déclarez en ligne, cochez "Revenus exceptionnels ou différés à imposer suivant le système du quotient" lorsque vous en serez à l'étape 3 "Revenus et charges", puis remplissez la case ØXX qui vous sera proposée dans un écran ultérieur.