Les indemnités de licenciement

L'indemnité de licenciement est en partie exonérée d'impôt sur le revenu. © Edhar Yuralaits/123RF
L'indemnité de licenciement n'est qu'en partie imposable. Vous ne devez donc déclarer que la part de l'indemnité de licenciement qui dépasse la fraction exonérée. Celle-ci est plafonnée au plus élevé des trois montants suivants : montant de l'indemnité légale ou conventionnelle, double du montant de la rémunération brute annuelle que vous avez touchée l'année qui a précédé votre renvoi (dans la limite de 228 240 euros pour les indemnités perçues en 2015) ou 50% du montant de l'indemnité encaissée dans la limite, là encore, de 228 240 euros pour 2015.
A noter qu'il est possible d'opter pour l'imposition de l'indemnité de licenciement selon le mode du quotient. Pour ce faire, déclarez la fraction imposable dans les revenus exceptionnels ou différés à imposer suivant ce système dans la case ØXX, en page 3 de votre déclaration de revenus.