… et partiel

Les indemnités conventionnelles de chômage partiel font partie des sommes imposables. © alphaspirit/123RF
Comme celles versées en cas de chômage total, les allocations perçues en cas de chômage partiel doivent être indiquées dans la déclaration de revenus de ceux qui en bénéficient, mais dans les cases 1AJ à 1DJ cette fois-ci. Il s'agit des allocations d'aide publique, des indemnités conventionnelles de chômage partiel et de l'allocation complémentaire à laquelle le salarié peut prétendre au titre de la RMM (rémunération mensuelle minimale). A noter que les allocations chômages font partie des revenus pré-remplis par le fisc, mais cela ne vous dispense pas d'en vérifier l'exactitude.