Voilà où va le monde, selon le gestionnaire d'actifs Pimco

La Chine, les matières premières et la politique monétaire des banques centrales sont au centre des préoccupations des experts.

Pimco, un des gestionnaires d'actifs les plus importants au monde, a déclaré que la croissance économique mondiale resterait atone, comme les banques centrales testent les limites de leurs pouvoirs avec un assouplissement monétaire extrême.

L'entreprise a fait part de ses prévisions concernant l'économie mondiale. Selon elle, les inquiétudes concernant la récente volatilité financière sont excessives et le calme reviendra prochainement sur les marchés.

Ceci étant dit, le monde sera dominé par trois éléments : la Chine, les matières premières et les banques centrales.

Voici une analyse de la note de Pimco, rédigée par Joachim Fels et Andrew Balls :

  • La Chine : le scénario de référence de Pimco est en faveur "d'une avancée à tâtons au cours de laquelle le yuan chinois se déprécie de façon progressive et maîtrisée". Tout dépend si le pays arrive à stopper les sorties importantes de capitaux avant d'avoir épuisé ses réserves de change.
  • Matières premières : les prix du pétrole vont augmenter, entraînant d'autres matières premières dans leur ascension. Notre équipe chargée de l'étude des matières premières a présenté un scénario de base constructif avec une demande accrue engendrée par des prix plus faibles. Et, surtout, le rééquilibrage de l'offre en cours entraînera une hausse des prix de l'or noir qui atteindra environ 50 dollars dans le courant de l'année. (Cela dit, nous sommes conscients du risque que représenterait une nouvelle chute des prix sous le seuil des 30 dollars sur le court terme.)"
  • Les banques centrales : tandis qu'elles commencent à venir à bout de leurs ressources pour maintenir les prix des actifs à flot, une politique monétaire souple "peut toujours soutenir les prix des actifs, la croissance et l'inflation, bien que les rendements soient en nette diminution".

Par conséquent, la croissance mondiale restera faible, mais aucun effondrement imminent ne se profile à l'horizon, selon Pimco. Voici sa carte économique du monde :

© Pimco

 

Article de Ben Moshinsky. Traduction de Soraya Bouznada, JDN

Voir l'article original : "Here's where Pimco sees the world heading in 2016"

Autour du même sujet