Ce qui change au 1er juillet pour vos finances

A Paris, les aides au logement diminueront à partir de 995 euros de loyer par personne et seront supprimées au-delà de 1 191 euros. © Phillip Minnis-123RF
Chaque année, le 1er juillet apporte son lot de changements. 2016 n'échappe pas à la règle. La loi de finances votée fin décembre prévoyait la dégressivité des aides au logement, dont l'APL, au-delà d'un certain plafond de loyer. Cette mesure entrera bien en vigueur ce vendredi 1er juillet, assure-t-on au ministère du Logement, bien que le projet de décret prévoyant de l'instaurer soit toujours "en cours de signature". Elle concernera 80 000 ménages sur les 6,3 millions de bénéficiaires d'une aide au logement.
A Paris et en petite couronne, le montant de l'aide diminuera pour un loyer compris entre 995 et 1 171 euros pour une personne vivant seule. Au-delà, le droit sera supprimé. Dans les grandes agglomérations, pour un loyer de 638 à 791 euros, avec une suppression au-delà. Ailleurs, le montant des aides baissera à partir de 598 euros de loyer et elles seront supprimées au-delà de 741 euros.