Les obligations convertibles : des actions sans devenir actionnaire

L'investisseur est récompensé pour conserver ses obligations par une "prime de non conversion", ou "taux d'intérêt complémentaire". © Leung Cho Pan / 123RF.com
Pour tous ceux qui craignent de devenir actionnaires mais souhaitent toutefois consacrer une partie de leur épargne à des actifs boursiers pour la faire fructifier, l'achat d'obligations convertibles s'avère être un bon compromis. Cette forme particulière d'investissement permet en effet d'acquérir une obligation qui peut être échangée contre une action de la société émettrice à tout moment durant toute la période de la conversion. L'investisseur perçoit un taux d'intérêt nominal ainsi qu'un taux d'intérêt complémentaire s'il ne convertit pas ses obligations en actions. Les jeunes sociétés souhaitant lever des fonds rapidement recourent souvent à ce système. Elles peuvent alors passer par des plateformes spécialisées dans le crowdfunding à destination des entreprises pour trouver des investisseurs. D'après la plateforme Finance Utile, les taux d'intérêt moyens, nominal et complémentaire, pour des obligations convertibles émises par une jeune entreprise oscillent entre 6 et 7%.