La souscription à un plan épargne retraite

Le Perp ouvre droit à une déduction d'impôt, le Perco à une exonération. © Dolgachov / 123RF.com
Ce type de placement à long terme offre des avantages fiscaux attractifs. Dans le cas d'un plan d'épargne retraite populaire (Perp), par exemple, tout versement effectué avant le 31 décembre sera déductible, dans la limite d'un plafond global égal soit à 10% des revenus professionnels avec une déduction maximale de 30 432 euros, soit à un forfait de 3 804 euros si le montant de ces revenus est plus élevé. Autre possibilité : le plan d'épargne pour la retraite collectif (Perco), mis en place par votre employeur. Dans ce cas de figure, seule une exonération est envisageable, à condition que tous les revenus issus des placements soient réinvestis dans le plan. Au moment du départ en retraite, vous pourrez soit choisir de récupérer votre placement sous forme de capital – alors, le montant est exonéré – soit de le retirer sous forme de rente viagère, une partie étant alors soumise à l'impôt. Dans les deux cas, cela sera soumis aux contributions sociales.