Terres agricoles : passer par un GFA propriétaire bailleur

Les prix des terres agricoles françaises sont moins élevés que chez nos voisins. © Topdeq/123RF
Il y a de nombreuses manières d'investir dans les terres agricoles, mais la plus accessible est de passer par un groupement foncier agricole (GFA). Réunissant plusieurs investisseurs, le GFA est une société civile qui achète le terrain. Souvent parce que l'exploitant a besoin d'un apport d'argent. "Ça se développe car beaucoup de paysans ne s'en sortent pas", explique Stéphan Chenderoff, associé chez Cyrus Conseil. Et les investisseurs étrangers sont attirés par des prix moins élevés que chez nos voisins.
Par exemple, en 2015, un hectare en Champagne Berrichonne coûtait 6 800 euros, et 5 510 euros dans le Bocage normand. Le rendement oscille quant à lui de 1% à 4%.
Si le GFA est propriétaire bailleur, les investisseurs bénéficient d'une exonération d'ISF à hauteur de 75% jusqu'à 102 717 euros (50% au-delà). Si le GFA est exploitant, les parts des associés sont entièrement exonérées d'ISF puisque la terre est considérée comme outil de travail.