Mafiscalité, la plateforme qui veut récupérer l'impôt des Français

Mafiscalité, la plateforme qui veut récupérer l'impôt des Français Moyennant finances, elle permettra en 2018 de déclarer ses revenus sans passer par le site des impôts et d'être mieux alerté sur les réductions et remboursements possibles.

Bientôt, les Français adoreront remplir leur déclaration d'impôts. Eve D'Onorio Di Méo, la cofondatrice de la plateforme Mafiscalité.com, en est convaincue : "La mise en place du prélèvement à la source va modifier le comportement des contribuables. Ils ne souscriront plus leur déclaration de revenus pour payer l'impôt mais pour éventuellement récupérer un trop versé".

Sur la base des informations déclarées chaque année au printemps par l'usager, le fisc calculera en effet un nouveau taux d'imposition, qu'il transmettra à l'employeur en septembre de la même année. Et si des sommes plus importantes que celles qu'il devait lui ont été prélevées, il se verra remboursé l'année suivante, sous forme de restitution. Pour Eve D'Onorio Di Méo, ce nouvel ordre fiscal est de nature à "créer le besoin de sites mettant à disposition des outils de déclaration en ligne plus simples et plus faciles que ceux de l'administration fiscale, permettant d'alerter sur de possibles réductions d'impôts et sur les moyens de se faire rembourser".

Les fondateurs de Mafiscalité.com veulent adapter les logiciels de déclaration utilisés par les avocats fiscalistes aux particuliers

Un outil qui permet de souscrire sa déclaration de revenus, c'est précisément ce que cette avocate spécialisée dans le droit fiscal compte mettre en place sur la plateforme Mafiscalité.com, qu'elle a lancée en mars 2017 avec Jean René Alonso, qui se consacre au développement commercial. "C'est ce qu'on appelle le 'tax return', c'est-à-dire la demande de remboursement par la déclaration d'impôts. Aux Etats-Unis, les contribuables ne passent pas par le site de l'administration fiscale fédérale pour déclarer leurs revenus, mais par Turbotax, édité par la société Intuit. C'est la même chose au Canada, où les déclarants passent par Impotrapide, la version locale de Turbotax."

L'accès à ce service coûtera 50 euros pour une déclaration simple et plus si complexité

Peut-on si facilement contourner le site Internet des impôts pour déclarer ses revenus ? "C'est déjà ce qui se passe lorsque vous faites appel à un avocat fiscaliste pour remplir votre déclaration de revenus. Le tout est de travailler avec un éditeur de logiciels qui lui-même est partenaire d'un portail agréé par l'administration fiscale", répond Eve D'Onorio Di Méo.

La mise en place d'un tel outil de déclaration en ligne sur Mafiscalité.com est prévue pour janvier 2018. Combien l'entreprise facturera ce service ? "A partir de moins de 50 euros, tâtonne la dirigeante. Si on regarde ce que fait Turbotax aux Etats-Unis, ils sont à 30 dollars pour une déclaration simple et 60 pour une déclaration plus compliquée. Il faut que ça reste accessible."

En attendant son outil de déclaration de revenus en ligne, Mafiscalité.com propose notamment un simulateur d'impôt sur le revenu. © Mafiscalité.com

En attendant, le site a lancé des produits d'appel. D'abord, un simulateur permettant d'anticiper les coûts d'imposition à l'ISF, à l'impôt sur le revenu, le montant d'une plus-value, celui des droits à payer en cas de succession etc. L'accès à ce simulateur coûte 2,99 euros pour 48 heures. "C'est notre différence par rapport aux plateformes d'optimisation fiscale qui font de la génération de leads et sur lesquelles le client, en donnant toutes ses informations personnelles, devient le produit", insiste l'entrepreneure.

La plateforme propose également des modèles de documents pour les démarches auprès de l'administration fiscale et permet aux utilisateurs d'être mis en relation avec des avocats fiscalistes. "D'ici juin 2017, on devrait avoir recensé une centaine d'avocats", estime la cofondatrice.

La chef d'entreprise parle déjà de recrutements : "Cela dépendra du chiffre d'affaires qu'on arrivera à générer rapidement et de la stratégie de financement qu'on va adopter. L'emprunt et la levée de fonds sont des possibilités que nous envisageons".

Et aussi

ISF / Déclaration d'impôts