Investir dans les FCPI et FIP quand on a 10 000 euros

L'avantage fiscal est au rendez-vous mais la performance, elle, ne l'est pas toujours. © Kheng Ho Toh / 123rf.com
L'investissement dans les fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI) et les fonds d'investissement de proximité (FIP) sont, certes, réputés risqués, mais ouvrent droit à des réductions d'impôt sur le revenu non négligeables. Des avantages fiscaux qui s'élèvent à 18% du montant placé, dans la limite de 12 000 euros par contribuable, 24 000 euros lorsqu'il s'agit d'un couple. Attention, plusieurs contraintes doivent être respectées pour obtenir ces contreparties fiscales : vous devrez notamment conserver les titres pendant une durée minimum de 5 ans, sous peine de devoir restituer la réduction d'impôt accordée, et investir dans les sociétés éligibles, c'est-à-dire des sociétés européennes non cotées, exerçant leur activité depuis moins de sept ans. Ce type de placements s'avère généralement plus risqués que les investissements classiques.