Circle Pay, comment ça marche

L'appli mobile permet à ses utilisateurs d'envoyer et de recevoir de l'argent partout dans le monde, sans frais ni commission sur les taux de change. Elle est désormais disponible en France.

Ce mardi 19 septembre, la fintech irlando-américaine Circle a annoncé le lancement en France et en Italie de son application de transfert d'argent entre particuliers Circle Pay. Cette dernière est désormais disponible gratuitement sur iOS et Android dans la langue de Molière. Circle Pay permet à ses utilisateurs d'envoyer et de recevoir de l'argent de manière instantanée dans toutes les devises, y compris à l'international, sans frais ni commission sur le taux de change. La start-up fondée en 2013 génère en effet des revenus grâce aux opérations de trading et de trésorerie, qui vont des crypto-monnaies aux monnaies fiduciaires, qu'elle a mises en place.

Il est possible de transférer jusqu'à 200 euros par semaine sans autorisation

Comment ça marche ? Une fois l'application installée, le mobinaute est invité à se créer un compte, soit en s'inscrivant avec son adresse mail, soit en s'identifiant grâce à Facebook. Il peut alors lier son compte et sa carte bancaires à Circle Pay et commencer à envoyer ou à recevoir de l'argent. "Si un utilisateur envoie une requête sur le numéro de téléphone d'une personne qui n'a pas l'appli, elle reçoit un sms avec un lien de téléchargement et idem par mail", détaille Marieke Flament, directrice générale Europe. Bien sûr, le destinataire du message peut refuser de s'exécuter. Les Gif, images et emojis que Circle Pay, comme toute application de paiement social qui se respecte, permet d'échanger, constituent alors un bon moyen de détendre l'atmosphère. Les propriétaires d'un iPhone peuvent également passer par la micro app développée dans iMessage et effectuer directement des transferts d'argent dans leurs conversations existantes.

Il est possible de transférer jusqu'à 200 euros par semaine sans autorisation. "Au-delà de ce plafond, l'appli vous demande plus d'informations sur vous. On peut échanger jusqu'à plusieurs milliers d'euros à condition d'envoyer une photo de son passeport, ou de sa carte d'identité, et un selfie. Nos algorithmes permettent de consulter en temps réel votre appli et d'accepter ou non le transfert", reprend Marieke Flament.

En plus de celles existantes, Circle travaille sur des fonctionnalités "groupe" et "événement" : la première permettra de demander et d'envoyer de l'argent au sein d'un même groupe de discussion, et la seconde de créer une cagnotte en ligne. Elles seront toutes les deux disponibles dans les prochaines semaines, promet la jeune pousse. Si Circle ne communique pas sur ses objectifs en termes de montants transférés en France, elle assure toutefois que l'Hexagone représente pour elle un marché clé, puisque "parmi les plus peuplés d'Europe et avec une appétence digitale pour les nouveaux produits extrêmement forte", justifie Marieke Flament. Tant et si bien que tout ce qui sera lancé à l'avenir sur les autres marchés sera aussi disponible en France. Et ça pourrait être pour bientôt puisque la fintech envisage de lancer un "produit pour les consommateurs financiers" au 1er trimestre de 2018.

Contenus sponsorisés