L'acquisition de forêts et parcelles de vignobles

La fiscalité en vigueur est plus douce que pour d'autres actifs. © Anyka / 123rf.com
Investir dans des vignes ou des forêts n'est, de prime abord, pas donné à tous les particuliers, car les montants moyens peuvent rapidement atteindre plusieurs centaines de milliers d'euros. "Ce type d'investissements convient parfaitement aux épargnants souhaitant acquérir des actifs tangibles tout en diversifiant leur portefeuille", explique Claire Roborel de Climens de BNP Paribas Wealth Management. Les taux de rendement espérés, en revanche, ne sont guère élevés –  entre 1 et 3%  – mais les règles fiscales sont, elles, plus généreuses avec une réduction d'impôt s'élevant à 18% du montant investi, dans la limite de 11 400 euros pour un couple. "Mais cela revêt souvent une dimension passionnelle où l'argument de réduction fiscale reste très secondaire."