Or : le miroir aux alouettes par excellence

depuis toujours les banques centrales achètent l'or quand il va baisser et le
Depuis toujours les banques centrales achètent l'or quand il va baisser et le vendent quand il va augmenter. © JDN

Les mauvais arguments pour investir dans l'or n'ont jamais manqué. Notamment le fait que les banques centrales, par leurs opérations de "quantitative easing", allaient générer une hyper inflation. C'est l'inverse qui se produit, la déflation provoquée par le désendettement mondial étant plus forte que l'inflation monétaire.

Autre argument : les banques centrales du monde entier achètent de l'or. Or, s'il y a de mauvais investisseurs en or, ce sont bien les banques centrales. Pendant toute la période pendant laquelle l'or était bon marché, elles ont... vendu leurs réserves. Et les reconstituent depuis 2008 alors que le cours est au plus haut. Depuis quelques mois la bulle sur l'or se dégonfle et les investisseurs découvrent de surcroît que cet investissement est lourdement taxé à la sortie par le fisc.