Les PME

investir dans une pme est réservé à un public averti.
Investir dans une PME est réservé à un public averti. © laurent hamels - Fotolia.com

Il y a deux moyens d'investir dans des PME non cotées. Le premier cas s'adresse aux redevables de l'ISF (réduction d'impôt de 50% de l'investissement).

Pour le second, le choix se fera entre les FCPI et les FIP. Les Fonds Communs de Placement dans l'Innovation ouvrent une réduction d'impôt de 18% de l'investissement, jusqu'à 24 000 euros pour un couple. Les parts détenues répondent à des règles strictes. Les Fonds d'Investissement de Proximité imposent d'investir dans la région ou dans des régions limitrophes, avec un encadrement de la durée de détention des titres. Ces pistes s'adressent à un public averti, rappelle David Brenot du cabinet de gestion de patrimoine Eccelia: "Avec la crise, les levées de fonds sont plus faciles à obtenir que des crédits bancaires."