Au cachot !

près de 23 000 prisonniers fiscaux sous mazarin.
Près de 23 000 prisonniers fiscaux sous Mazarin. © Rudy Salin, JDN

"Michel d'Émery, contrôleur des Finances sous Mazarin, puis surintendant des Finances en 1648, [...] aimait employer la manière forte pour remplir les caisses de l'État. Les contribuables qui ne payaient pas la "taille", un impôt sur le foncier, étaient purement et simplement jetés au cachot. Bilan : près de 23 000 prisonniers ! Devant le tollé suscité par ces pratiques, Mazarin lui ôta la surintendance et l'envoya sur une de ses terres. Déjà l'exil fiscal..."

Extrait du livre "Le bêtisier fiscal", Robert Matthieu