Travailler moins pour payer plus

l'impôt sur les oisifs n'a jamais été appliqué, il demandait trop de travail aux
L'impôt sur les oisifs n'a jamais été appliqué, il demandait trop de travail aux services de l'Etat. © Rudy Salin / JDN

"Déjà en 1948, il fallait augmenter les impôts. On pensa alors à taxer ceux qui ne travaillaient pas. À peine créée, la Direction générale des impôts dut mettre en œuvre la taxe sur les oisifs. Elle était de 50 000 francs pour "toute personne de sexe masculin, majeure et âgée de moins de 60 ans, qui ne pourra justifier avoir exercé en 1947 une activité professionnelle susceptible de subvenir à son existence". Une fois votée, la taxe se révéla difficile à mettre en oeuvre : comment définir la notion d'activité professionnelle ? Finalement, l'impôt sur les oisifs n'a jamais été appliqué, il demandait trop de travail aux services de l'Etat".

Extrait du livre "Le bêtisier fiscal", Robert Matthieu