Le succès de la rançon

la rançon pour libérer le roi jean le bon s'est transformée en impôt permanent.
La rançon pour libérer le roi Jean le Bon s'est transformée en impôt permanent. © Rudy Salin / JDN

"Poitiers, 19 septembre 1356. [...] Les Anglais réclament une rançon [pour libérer le roi Jean le Bon] : la bagatelle de deux années de revenus du royaume... Les États généraux donnent leur feu vert pour que soit prélevée, sur le modèle de l'aide jusque-là réservée aux seigneurs, la première aide royale, et que le bon roi soit libéré. Mais les mauvais plis se prennent vite. Devenu roi en 1364, Charles V voit bien l'intérêt de transformer l'aide en impôt permanent. Il instaure une taxe sur les marchandises et un fouage, calculé par famille. Un avant-goût des impôts directs et indirects".

Extrait du livre "Le bêtisier fiscal", Robert Matthieu